Une journée sportive pour les personnes handicapées

Par Cécile Pérol / Publié le 11 avril 2018

Jeudi 12 avril 2018 de 10h à 15h, se tiendra sur le campus de l’Université Paris-Sud, une journée d’activités sportives à destination de personnes présentant une déficience intellectuelle ou assimilée. Cet évènement est organisé par les étudiants de troisième année de la licence Activité Physique Adaptée et Santé (APA&S) de l’UFR STAPS à l’Université Paris-Sud, à l’occasion du 50e anniversaire de l’Association Départementale des Pupilles de l’Enseignement Public de l’Essonne - ADPEP 91.


© ammentorp / 123RF Banque d'images

Une course d’orientation, des activités sportives en gymnase et des ateliers de découverte de l’équitation au centre équestre universitaire (CEU) seront proposés à un public âgé entre 6 et 26 ans suivi au sein de l’un des établissements ou services impliqués dans l’ADPEP 91 (l’Institut médico éducatif André Nouaille de Massy, l’Institut médico-professionnel de Palaiseau, le Service d’éducation spécialisée et de soins à domicile des Ulis et celui de Chilly-Mazarin ou encore le foyer Hurepoix MultiServices de Saint-Michel sur Orge).

Cet évènement, de la conception à la mise en œuvre, s’inscrit dans le parcours de formation des étudiants en 3e année de Licence STAPS spécialité Activité physique adaptée et santé (APA&S). Cette formation vise aux métiers d’encadrement d’activités physiques adaptées, dans des secteurs variées (secteurs scolaire, médico-social, médical, associatif ou du tourisme adapté), en vue de l'amélioration ou le maintien du statut de santé des personnes âgées, malades ou en situation de handicap, le plus souvent dans des protocoles de prise en charge pluridisciplinaires.

A l’Université Paris Sud, cette spécialité de licence présente deux dominantes « Vieillissement » et « Handicap » afin de répondre à une demande croissante d’encadrement de deux grands types de publics : les personnes âgées (seniors) et les personnes en situation de handicap (enfants, adolescents, adultes), présentant un déficit sensoriel, moteur et/ou mental. La demande d’encadrement recouvre trois finalités : la prévention primaire (informer et éduquer à la santé), la réadaptation (recouvrement d’un état de santé) et l’intégration sociale, que ce soit au travers d’activités physiques de loisirs, d’éducation/rééducation ou de compétition.

Tout au long de l’année ces étudiants encadrent entre 1h et 1h30 par semaine des personnes déficientes intellectuelles (adolescents et adultes vieillissants) en leur proposant des activités physiques adaptées : escalade, jeux sportifs traditionnels, pratiques sportives fédérales, etc. Cette journée du 12 avril est un projet conséquent pour eux : 10 ateliers sportifs ayant pour objectif d’initier les participants aux pratiques sportives fédérales (athlétisme, gymnastique, handball, escalade) sont organisés au COSEC Léo Lagrange (bâtiment 310, campus Orsay-Bure sur Yvette) et 2 ateliers de découverte équine se dérouleront au Centre équestre universitaire (bâtiment 331, campus Orsay-Bure sur Yvette).

Dernière modification le 11 avril 2018