NoctiRaid : une édition 2018 aux conditions extrêmes

Par Gaëlle Degrez / Publié le 27 février 2018

Les conditions climatiques compliquées par les chutes de neige intempestives sur l’île de France n’ont pas empêchés des centaines de sportifs de l’extrême de prendre le départ de la dernière édition du NoctiRaid, un évènement regroupant deux trails nocturnes organisé par les étudiants du Master 2 Management des Événements et Loisirs Sportifs (MELS) de l’UFR STAPS de l’Université Paris-Sud/Paris-Saclay.

« S’élancer dans le froid et l’obscurité d’une nuit d’hiver, c’est avant tout vivre une aventure humaine, une expérience incomparable où chaque équipe devra puiser dans ses ressources et faire preuve d’entraide pour franchir la ligne d’arrivée » promettait l’affiche ! Promesse plus que tenue puisqu’aux conditions extrêmes propres à une nuit de février, organisateurs et participants ont également dû négocier avec la neige et le verglas qui s’étaient inopinément invités au programme de cette neuvième édition du Noctiraid. Mais il en fallait plus pour décourager les quelques 400 participants qui après avoir pris des forces lors de la désormais traditionnelle pasta party qui leur est proposée, se sont vaillamment élancés dans la nuit du 10 au 11 février 2018 à l’assaut de l’une des deux épreuves phares le NOCTIRAID ou le NOCTISPRINT.

Une aventure humaine hors du commun

Coté NOCTIRAID, des équipes de trois compagnons d’effort ont ainsi réussi à repousser leurs limites en parcourant 55km sur un terrain de jeu idéal pour un raid nature : la vallée de Chevreuse et le campus de Paris-Sud. Au programme: un trail biathlon avec trois épreuves de tir, une course d’orientation, un parcours VTT... Pour les raideurs néophytes, le NOCTISPRINT offrait une épreuve taillée sur mesure avec 20km de trail, course d’orientation et biathlon. Compte tenu des conditions météo, les organisateurs avaient décidé pour des raisons de sécurité d’annuler les épreuves bike and run des deux courses. Mais les coureurs ont tout de même pu découvrir que les mètres de dénivelés proposés sur les différents circuits n’étaient pas factices ! Ce qui n’a pas empêché les records de tomber cette année. Il a ainsi fallu moins de 3h20 aux trois vainqueurs de l’équipe « Aerodun »  pour boucler le Noctiraid et moins d’1h45 aux vainqueurs du NOCTISPRINT, l’équipe Kultte de l'ENS Paris-Saclay.

Une expérience professionnelle en conditions réelles

Cette année encore, les 21 étudiants du master 2 MELS de l’Université Paris-Sud/Paris-Saclay ont réussi à montrer leur savoir-faire en matière d’organisation d’événements sportifs aussi bien auprès des participants que des partenaires et des professionnels intervenant dans la formation. Epaulée par, 150 bénévoles, une dizaine de partenaires et par Karine Baillet une experte chevronnée en matière de raid et de management, l’équipe organisatrice a œuvré depuis la rentrée pour le succès de l’événement. Un succès largement au rendez-vous si l’on en juge d’après les commentaires laissés sur la page Facebook de l’évènement. « Un grand Merci à toute l'équipe! C’était une super édition, vraiment sympa et bien organisée » ou encore « Bravo à toute l’équipe d’orga, c’était une belle édition rondement menée malgré des bouleversements de dernière minute avec ces conditions météo exceptionnelles, belle réactivité », le sentiment semble unanime : l’édition 2018 du NoctiRaid fut un très beau millésime !

En savoir plus
Site web du Master 2 MELS : http://www.m2melsorsay.fr/
Site web du Noctiraid : http://noctiraid.fr

Dernière modification le 27 février 2018

La compétition en images