Ces projets Science et Société vont nous faire rêver !

Par Gaëlle Degrez / Publié le 29 juin 2015

Jeudi 18 juin, la Diagonale Paris-Saclay organisait une soirée de présentation des lauréats aux appels à projets science et société 2015-2016 de l’Idex Paris-Saclay. Parmi les 56 projets soumis pour cet appel réparti en trois catégories : Médiation, Arts&Sciences et Patrimoine, 31 dont 10 de l'Université Paris-Sud ont été retenus et vont recevoir un financement pour leur mise en œuvre. Il y en a pour tous les goûts : de la poésie, de l'humour, du divertissement, du spectacle…. Découvrez en avant première ces dix projets qui vont voir le jour dans les mois qui viennent.

Dans la catégorie « Médiation »

Déambulation sensorielle dans le monde mystérieux des grains de pollens

Organisateurs : Béatrice ALBERT, Enseignant-chercheur au laboratoire Ecologie Systèmatique et Evolution (ESE – UPSud/CNRS/AgroParisTech) et Isabelle AUBRY, artiste indépendante

Ce projet propose d’utiliser l’art environnemental comme outil de médiation scientifique afin de faire découvrir le monde mystérieux du pollen à un public varié dans le Jardin botanique de Launay situé sur un des sites de l’Université Paris-Saclay. Le pollen, invisible à l’œil nu, organisme central de la reproduction des plantes possède des qualités exceptionnelles au niveau graphique et artistique. Il s’agit ici de croiser le regard d’une artiste plasticienne avec les connaissances d’une chercheuse en biologie dans le cadre paysager de qualité du jardin botanique de Paris-Sud.

(Partenaires : Céline RIAUTÉ, Responsable du Service Environnement et Paysage de la Direction du Patrimoine, UPSud)

Exposition itinérante de mathématiques actuelles Imaginary-France

Organisateurs : Samuel LELIEVRE, Enseignant-chercheur au Laboratoire de Mathématiques d'Orsay (LMO – UPSud/CNRS), et Alba Marina MALAGA SABOGAL, Coordinatrice d'Imaginary pour la France

Production d’une exposition itinérante de mathématiques tirée de la plateforme www.imaginary.org, enrichie d’un appel à contributions auprès de la communauté des mathématiques francophone

(Partenaires : Consortium Cap'Math ; IMAGINARY ; Institut MFO Oberwolfach ; Association Animath)

 

Conférence vivante et burlesque sur la robotique

Organisateurs : Bertrand MANUEL, Responsable du Centre de Recherche d'Ingénierie Industrielle ou Pédagogique (CRIIP) de IUT de Cachan (UPSud)

Le projet consiste à faire une médiation sur le domaine de la robotique de manière ludique et interactive à travers l’élaboration d’une conférence vivante et burlesque avec 3 comédiens, dont un robot industriel humanisé : Les 3 personnages vont directement s’adresser au public pour échanger autour des aspects philosophiques, technologiques et scientifiques de cette matière qu’est la robotique.

(Partenaire : Association La Ménagerie Technologique)

En route pour les Étoiles

Organisateurs : John CARTER, Astronome à Institut d'Astrophysique Spatiale (CNRS/UPSud) et Yannick BOISSEL, Planètes Sciences

En Route pour les Etoiles est un projet qui vise à initier les lycéens à la science expérimentale en astronomie et astrophysique. Chaque enseignant, avec son groupe d’élèves, est parrainé par un chercheur qui intervient en classe et propose une visite de laboratoire. Un animateur de l’association Planète Sciences suit le groupe tout au long de l’année sur des aspects techniques et pédagogiques spécifiques. Des missions d’observation expérimentales sont réalisées à l’établissement et en observatoire.

(Partenaires : Association étudiante ALCOR (UPSud) ; Base de loisirs de Buthiers ; Région Île-de-France ; Sciences à l'école ; Observatoire de Paris (UFE))

Street art – vers une nouvelle forme de médiation scientifique (suite)

Organisateurs : Sophie Nadot, Enseignant-chercheur au laboratoire Ecologie Systèmatique et Evolution (ESE – UPSud/CNRS/AgroParisTech), Valentin BECHADE et Philippe FAVRETTO, Artistes indépendants et Céline RIAUTÉ, Responsable du Service Environnement et Paysage de la Direction du Patrimoine, UPSud

Ce projet propose une suite au projet financé en 2014 visant à expérimenter le street art comme outil de valorisation et de communication des sciences auprès du grand public sur un site d’étude de l’Université Paris-Saclay. Il s’agit d’étendre à un second mur la fresque botanique impliquant une collaboration étroite entre une chercheuse biologiste et un artiste, dont la première partie a été réalisée en avril 2015. Ces fresques sont intégrées aux parcours pédagogiques proposés aux visiteurs du jardin botanique de Launay.

 

Dans la catégorie Patrimoine

Patrimoine de l'École polytechnique et de la Faculté des sciences : musée virtuel et portail

Organisateurs : Romuald DROT, Responsable du Pôle Communication et Diffusion des Sciences d'Orsay (UPSud) et Frédéric BRECHENMACHER, LinX, École polytechnique

Pour valoriser des collections patrimoniales de l’Université Paris-Saclay, l’École polytechnique et l’Université Paris-Sud développent conjointement des plateformes numériques destinées à servir d’interface entre sciences et société en articulant valorisation des collections, diffusion des savoirs, enseignement et recherche. Portail muséographique, rubrique de publication périodique de travaux d’étudiants en histoire des sciences et structure d’édition critique de manuscrits composeront les outils créés qui seront des supports au développement de formations à distance en histoire des sciences.

 

Dans la catégorie Arts & Sciences

Dendromité : en intimité avec les arbres

Organisateurs : Claire DAMESIN, Enseignant-chercheur au laboratoire Ecologie Systèmatique et Evolution (ESE – UPSud/CNRS/AgroParisTech) et Karine BONNEVAL, Arts plastiques et visuels

Dendromité développe une vision inédite de l’intimité des arbres. Des caractérisations originales du flux respiratoire du tronc et de ses micro-organismes filmé en caméra thermique seront associées à la création d’une chambre d’intimité, inspirée des chambres de mesures, où l’homme pourra pénétrer et respirer. Un film issu de ces expériences et une chambre d’intimité permettront au public de découvrir l’invisible : les flux respiratoires croisés Homme/arbre et une constellation des micro-organismes vivants sur l’écorce.

(Partenaires : Ludwig JARDILLIER, Enseignant-chercheur au laboratoire Ecologie Systèmatique et Evolution (ESE – UPSud/CNRS/AgroParisTech) ; Gaëlle VINCENT, Ingénieur d'Etude CNRS ; Elena GRANDA, Post-doctorante)

Holly-Coli (All e-coli), la souris en odeur de sainteté

Organisateurs : Sylvie LAUTRU, Chercheur à l'Institut de Biologie Intégrative de la Cellule, (I2BC – CNRS/CEA Saclay/UPSud) et Marion LAVAL-JEANTET et Benoit MANGIN, Art Orienté Objet, Arts Plastiques

Il s’agit de réaliser la recherche permettant de transformer une souris de laboratoire en souris en « odeur de sainteté ». La souris a mauvaise presse dans la culture occidentale qui en a fait par exemple un animal diabolique dans les représentations artistiques classiques, notre but est de rendre hommage à sa haute valeur pour la recherche scientifique, par une « sanctification » par l’odeur, grâce aux biotechnologies de pointe développées à l’université Paris-Saclay. La souris ne sent pas le soufre, mais la violette !

Particules

Organisateurs : Anthony HILDENBRAND, Chercheur au Laboratoire géosciences Paris-Sud (GEOPS, UPSud/CNRS) et Cécile BEAU, Art Multimédia

Le projet vise à employer des méthodes scientifiques permettant d’analyser la genèse d’une roche pour en retracer la complexité fascinante. De la naissance de planètes à la formation de montagnes, le monde minéral nous éclaire sur l’évolution de l’univers. C’est à travers une déclinaison d’œuvres issues de manipulations scientifiques que sera mis en lumière leur patrimoine captivant afin de porter un regard sensible et proposer une vision autre sur cette matière atemporelle.

(Partenaires :Galerie 22,48 m² ; Musée de l'invisible)

La grande vitrine des choses

Organisateurs : Michel BEAUDOUIN-LAFON, Professeur d'informatique à l'Université Paris-Sud, chercheur au Laboratoire de Recherche en Informatique (LRI – UPSud/CNRS), Wendy Mackay, directrice de recherche à l'Inria  et le groupe n+1 composé de Mickaël CHOUQUET, Balthazar DANINOS et Léo LARROCHE, Théâtre

La grande vitrine des choses est une installation spectaculaire et interactive qui met en scène toutes les choses de ce monde, sous la forme d’une série de dispositifs animés. Des techniques dites de shaping, où il s'agit de renforcer le comportement de l'utilisateur en fournissant des réponses qui l'encouragent à continuer l'interaction dans un sens précis, permettront aux visiteurs d’interagir avec les éléments de la vitrine. À la manière d'un calendrier de l'Avent, elle sera dévoilée de manière progressive à l'occasion des fêtes de fin d'année 2016 au Théâtre de l'Agora, scène nationale d'Évry et de l'Essonne. L’installation vise à créer un espace double : à la fois exposition de choses animées, et lieu d'un rapport singulier entre l'homme et la machine.

(Partenaires : Théâtre de l'Agora - Scène Nationale d'Evry et de l'Essonne)

Dernière modification le 29 juin 2015