Marie Annick Buendia primée pour l’ensemble de sa carrière au cours de l’International HBV meeting

Par Cécile Pérol / Publié le 12 novembre 2019

Marie Annick Buendia, PhD, a reçu le 4 Octobre 2019 le Distinguished Award of the Hepatitis B Foundation. Elle est actuellement Directeur de Recherche Emérite dans l’Unité de recherche Physiopathogénèse et Traitement des Maladies du Foie (Inserm- Université Paris-Sud/Paris-Saclay) dirigée par Didier Samuel au Centre Hépatobiliaire de l’Hôpital Paul Brousse.


© Courtesy of Hepatitis B Foundation

Après son doctorat ès-sciences à l’Institut d’Hématologie de l’Hôpital Saint-Louis, Marie Annick Buendia a exercé l’essentiel de ses activités de recherche à l’Institut Pasteur, de 1983 à 2010. Elle a tout d’abord rejoint l’Unité Inserm dirigée par Pierre Tiollais, qui lui a permis d’animer une équipe sur le rôle du virus de l’hépatite B dans le développement du cancer du foie, puis elle a dirigé l’Unité de l’Institut Pasteur « Oncogenèse et Virologie Moléculaire ».

Le virus de l’hépatite B est classé parmi les virus oncogènes, malgré l’absence de pouvoir transformant direct, par la forte association épidémiologique entre l’infection chronique par ce virus et le développement du cancer primitif du foie. Le rôle exact du virus dans le processus de transformation tumorale reste mal connu. Cette thématique a représenté le fil conducteur des travaux de Marie Annick Buendia, menés dans divers modèles animaux. Dans le modèle animal de la marmotte qui développe rapidement des cancers du foie après infection par un virus très proche du VHB, elle a montré avec son équipe le rôle déterminant de l’intégration du génome viral près d’un oncogène de la famille Myc. Le rôle de ces intégrations a été démontré dans des souris transgéniques portant un gène Myc muté par insertion virale. L’importance de la mutagenèse insertionnelle par le virus de l’hépatite B chez l’homme a ensuite été mise en évidence dans différents laboratoires. Une seconde thématique portant sur le rôle du transactivateur transcriptionnel HBx a été développée et poursuivie encore récemment.  Cette protéine virale agit comme promoteur de tumeurs dans différents modèles expérimentaux et elle contrôle l’activité du cccDNA, un facteur majeur de la persistance virale et de la résistance du VHB aux traitements.

L’ensemble de ces études a donné lieu à une soixantaine de publications dont certaines dans des revues de très haut niveau (Nature, Cell, PNAS). Ces travaux ont été récompensés par plusieurs prix de l’Académie des Sciences et par la Fondation pour la Recherche Médicale.

Créé en 1991, Hepatitis B Foundation est un organisme américain, sans but lucratif, dont la mission est de participer au développement de traitements et d'améliorer la qualité de vie des personnes atteintes d'hépatite B dans le monde, par la recherche scientifique, l'information et la défense des intérêts des patients.
Hepatitis B Foudation apporte chaque année son soutien à l’International HBV meeting au cours duquel sont distingués des travaux de recherche et actions. www.hepb.org

Dernière modification le 12 novembre 2019