La start-up Teratonics récompensée dans le cadre du programme DeepTech4Good !

Par Gaëlle Degrez / Publié le 21 septembre 2018

Issue du Laboratoire de Chimie Physique, unité mixte de recherche de l’Université Paris-Sud et du CNRS, la start-up Teratonics qui commercialise des solutions térahertz pour le contrôle non destructif sur les lignes de production industrielles a été sélectionnée pour être accompagnée par le programme d’accélération européen DeepTech4Good.


La start-up Teratonics lauréate du programme DeepTech4Goog en juillet 2018 - De gauche à droite : Uli Schmidhammer, CEO de Teratonics, Marco Cavallari, Chief Commercial Officer de Teratonics et Karl Gedda, Directeur général d'Opticsvalley

Situées entre l’infrarouge et les micro-ondes, les ondes térahertz sont particulièrement intéressantes en raison de leurs propriétés uniques. Elles sont en effet capables de « révéler l’invisible » à l’intérieur de nombreux matériaux non conducteurs tels que les plastiques, les composites, le papier ou les semiconducteurs. De plus, à la différence des rayons X, elles sont non-ionisantes, et donc a priori inoffensives pour les organismes vivants.

Ces ondes avaient été longtemps délaissées faute de sources et de moyens de détection dans cette gamme spectrale, située à l’interface de l’électronique et de l'optique. Grâce aux progrès accomplis par ces deux technologies, de nombreuses applications ont pu être démontrées en laboratoire au cours des dernières décennies.

Au-delà de la réalisation du vieux rêve humain de voir en-dessous des tissus et de ses enjeux en termes de sécurité, les développements récents ont déjà permis l’émergence de la technologie térahertz dans les domaines des industries électronique, pharmaceutique, chimique, ou du contrôle non destructif des matériaux.

Une technologie de rupture 10 millions de fois plus rapide que l’état de l’art

Grâce à une technologie de rupture issue du Laboratoire de Chimie Physique (LCP-UPSud/CNRS), l’entreprise innovante Teratonics peut exploiter le potentiel unique des impulsions térahertz pour répondre aux besoins du contrôle non-destructif pendant les phases de vie d’un produit et pour l’optimisation des process de production. C’est la vitesse d’acquisition inégalée de la technologie qui lui permet de sortir du laboratoire pour aller sur les lignes de production.

Rapide et sans contact, l’instrument identifie automatiquement les défauts internes et contrôle simultanément les dimensions, sans danger pour la santé. Les solutions Teratonics, autonomes et stables à la fois, sont développées pour répondre aux contraintes du monde industriel et s’appliquent également au secteur biomédical.

L’entreprise propose des systèmes de contrôle adaptés aux lignes de production et à l’inspection, ainsi que des services d’analyse par spectrométrie et imagerie. Cette offre est le fruit d’une expertise complémentaire sur l’instrumentation photonique et optoélectronique, le traitement et la modélisation du signal ainsi que sur les matériaux et leur caractérisation.

L’équipe, qui avait piloté les premiers développements technologiques sur le térahertz au LCP, dispose d'un fort savoir-faire sur le contrôle de composants innovants tels que les composites, plastiques etc. et leurs assemblages.

Teratonics, une des 8 start-ups sélectionnées pour être accompagnées dans leurs différentes étapes de croissance

DeepTech4Good est un programme européen d’accélération, financé par la Commission Européenne via sa division Startup Europe dans le cadre du programme Horizon 2020. Le programme, coordonnée par Opticsvalley (1), regroupe 8 partenaires dans 4 pays européens (2).

Le programme a pour objectif d’identifier 200 start-up européennes DeepTech à fort potentiel afin de sélectionner 30 futures « licornes » qui seront soutenues par le consortium pour accélérer leur croissance à l’échelle européenne via des opportunités de business et des financements publics et privés. L’ambition de ce programme est de faire de l’Europe un hub mondial de la Deep Tech, c’est-à-dire l'innovation de rupture à partir de technologies originales, souvent issues de laboratoires académiques, afin de s’attaquer aux grands défis du XXIème siècle. Le focus est mis sur les applications des DeepTech dans 4 domaines émergents : Smart City, Mobility, Industry 4.0 et Health & Well Being.

Le premier événement - #DeepTech4Good Paris - s’est déroulé le 11 juillet 2018 à l’Hôtel de Ville de Paris. Une centaine de start-ups européennes étaient candidates à l’intégration au programme dans différentes catégories, dont 26 ont été retenues pour pitcher lors de l’événement. A l’issue de pitchs, 8 start-up DeepTech à très fort potentiel ont été sélectionnées par une centaine d’investisseurs et de représentants de grands groupes.

TeraTonics est lauréate dans la catégorie Industrie 4.0. La start-up se verra ainsi accompagnée par le consortium pendant 12 mois dans ses différentes étapes de croissance à l’échelle européenne.

Notes :

1. Opticsvalley, accélérateur francilien de business et d’innovation, rassemble les industriels et les laboratoires de recherche du domaine de la photonique et des DeepTech. Fort d’un réseau de plus de 200 membres, le cluster a pour vocation première la création d’opportunités de collaboration entre des PME et start-up fournissant des technologies émergentes et les groupes industriels intégrateurs positionnés sur plusieurs domaines applicatifs (automobile, aéronautique, Industrie 4.0, santé et bien-être ...).

2. Les 8 partenaires européens du programme sont Opticsvalley et Paris&co (France), Steinbeis Europa Zentrum et Photonics BW (Allemagne), SecPho et i2CAT (Espagne) et  Silicon Alps et Photonics Austria (Autriche).

Contact : Uli Schmidhammer – CEO Teratonics – uli.schmidhammer @ teratonics.com
Plus d’infos : https://www.deeptechforgood.eu/
Teratonics : http://www.teratonics.com/
Laboratoire de physique chimie : http://www.lcp.u-psud.fr/

Dernière modification le 21 septembre 2018