Levée de fonds pour la start-up Biokawthar Technologies

Par Gaëlle Degrez / Publié le 19 septembre 2017

Créée sur la base d’une technologie issue de l’Institut Galien Paris-Sud (UPSud/CNRS), la start-up Biokawthar Technologies (BKT) est spécialisée dans la mise au point de microparticules innovantes capables de booster l’activité médicamenteuse de substances actives. Pour accélérer son développement, la jeune pousse lance une campagne de levée de fonds en crowdfunding.

BioKawthar Technologies (BKT) a été fondée en 2014 pour valoriser les applications d’une nouvelle génération de particules pouvant être mises en œuvre dans de nombreuses applications thérapeutiques.

Des produits innovants pour le soin de la peau et des muqueuses

Sa première cible thérapeutique est la candidose, l’une des cinq maladies nosocomiales les plus virulentes. La start-up se focalise sur la forme oropharyngée qui s’attaque aux muqueuses de la bouche et de l’œsophage. Le produit développé par BioKawthar Technologies est 600% plus actif que l’antibiotique de référence et élimine les souches résistantes.

« Nous avons mis au point un procédé innovant pour obtenir une nouvelle génération de microparticules. Les particules formées par ce procédé écologique sont constituées de composants naturels. Grâce à leur structure, ces particules vont mieux interagir avec la membrane de germe nocifs pour les perturber et faciliter ainsi l’activité des substances actives comme les molécules antifongiques. Outre la candidose, nos travaux vont pouvoir s’appliquer à d’autres types d’infections comme les infections parasitaires ou virales tels que le virus de l’herpès ou le virus du sida. » explique Kawthar Bouchemal, maître de Conférences à Université Paris-Sud qui est à l’origine de ces recherches qu’elle a menées à l’Institut Galien Paris-Sud (UPSud/CNRS).

Un financement participatif pour développer la société

Lauréate de différents concours et appels à projets (1), la start up a pu ainsi apporter les preuves d’efficacité biologiques des particules mises au point et valider ses concepts avec notamment le dépôt de différents brevets. Aujourd’hui la société souhaite ouvrir son capital pour se développer et procéder aux recrutements nécessaires entamer les phases d’essais cliniques.

Pour sa première levée de fonds, BioKawthar Technologiesa a choisi WiSEED, un site de financement participatif en capital de France fort de ses 35 startups financées et de sa communauté de 25000 investisseurs particuliers. La plateforme www.wiseed.com propose aux investisseurs particuliers de choisir et de « micro-investir » dans de jeunes entreprises innovantes à fort impact sociétal, qualifiées par une équipe spécialisée dans le capital d’amorçage et accessibles à partir de 100 €.

« Notre projet est un projet d’avenir qui permettra de soulager des patients immunodéprimés qui sont victimes d’infections fongiques. Il s’agit de patients qui sont traités par radiothérapies à cause d’un cancer, des patients qui ont le SIDA ou qui sont HIV positif ou des patients qui ont suivi des greffes et pour lesquels on a indiqué un traitement d’immunodépresseur. Aussi, à terme, notre innovation nous permettra d’avoir un porte-feuille de produits qui fera de nous un acteur technologique important de la dermatologie et du soin de la peau des muqueuses. » confie Manuel Silva, le dirigeant et co-fondateur de la société.

A ce stade, pour le succès de l’opération, il faut que BioKawthar recueille le maximum de votes et d’intentions d’investissement : https://www.wiseed.com/fr/startups/biokawthar-technologies-2

Contact : Kawthar Bouchemal – Institut Galien Paris-Sud (UPSud/CNRS) – Faculté de Pharmacie de l’Université Paris-Sud – Kawthar.Bouchemal @ u-psud.fr

Notes :

1. Lauréate du Concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes 2016, lauréate d’une bourse French tech « Emergence » en 2013, lauréate de l’AAP Prematuration IDEX 2013 de l’Université Paris-Saclay.

Dernière modification le 19 septembre 2017