Journée scientifique Géosciences Paris-Sud

Publié le 12 juillet 2017

La journée scientifique du laboratoire Géosciences Paris Sud (GEOPS) de l’Université Paris-Sud et du CNRS s’est tenue jeudi 6 juillet 2017 à l’Uranoscope de l’Ile-de-France à Gretz-Armainvilliers.


Photo du groupe présent lors de l'événement. © GEOPS

Ce rendez-vous scientifique annuel a permis de réunir une quarantaine de personnes parmi les doctorants, chercheurs, techniciens, ingénieurs et enseignants-chercheurs. Dix présentations ont permis d’échanger et de discuter des différentes thématiques de recherche développées à GEOPS sur la compréhension des processus à l’origine des changements climatiques passés, du volcanisme et de la géodynamique au sud de l’arc équatorien et vers le point Triple des Açores, sur les processus à l’origine du dépôt et de la transformation des sédiments sableux en grès, sur les impacts d’astéroïdes sur Mars et leur possible lien avec le déclenchement de méga-tsunamis ou encore sur la compréhension de l’aquifère du site hydrologique de Plancoët en Bretagne (programme complet).

Une présentation dédiée aux recherches récentes développées autour du nouvel instrument (spectromètre de masse Spectromètre de masse à source « plasma » couplé avec un système d’ablation laser) a permis de montrer la vitalité de la recherche en géochimie en permettant de mieux appréhender les climats anciens, l’hydrogéologie du sous-sol ou encore la genèse des ressources minérales.


Kelly Pasquon, lors de son intervention pendant la journée scientifique du laboratoire GEOPS. © GEOPS

Un pique-nique convivial a permis de poursuivre les discussions autour des créations culinaires des membres de GEOPS. Une démonstration de vol des deux drones de GEOPS (Phantom 4 quadricopter et eBee) a montré les potentielles applications en géosciences (photographie de falaise, suivi de la morphologie des cours d’eau, des glaciers…).

Kelly Pasquon, lauréate de Ma thèse en 180 secondes Paris-Saclay, et demi-finaliste à Paris en juin dernier, a (re)présenté sa thèse sur Mars en 180 secondes, et pas une de plus ! Elle a reçu les vives félicitations du personnel de GEOPS et est reparti avec un fragment d’une météorite martienne.

Pour revoir en vidéo sa présentation à l'occasion de l'événement "Ma thèse en 180 secondes" : https://www.youtube.com/watch?v=H8BjM2kHwJI

 

Dernière modification le 12 juillet 2017