Comment prévoir l'invasion des insectes dans un monde plus chaud ?

Par Gaëlle Degrez / Publié le 22 mars 2016

Dans le cadre du projet INVACOST soutenu par la Fondation BNP Paribas*, Franck Courchamp, Directeur de recherche CNRS au Laboratoire Ecologie Systématique et Evolution – ESE (UPSud/CNRS/AgroParisTech) donnera une conférence retransmise en direct.

Le réchauffement du climat peut modifier les comportements et aires de répartition sur la planète de certains organismes et animaux. Certaines de ces espèces inquiètent particulièrement les scientifiques : les insectes. Une invasion massive d’insectes pourrait en effet avoir de lourdes conséquences sur  la biodiversité, l’agriculture, la santé publique et l’économie.

Comment prévoir ces phénomènes inquiétants ? Telle est la question que va aborder Franck Courchamp, lors d’une conférence organisée mercredi 23 mars dans les locaux de la Fondation BNP Paribas et retransmise en direct sur le web. Cette problématique est au cœur du projet scientifique INVACOST, « Invasive Insects and Their Cost Following Climate Change » porté par le chercheur et soutenu par la Fondation BNP Paribas.

Un projet interdisciplinaire et collaboratif

Programmé sur trois ans, ce projet interdisciplinaire et collaboratif doit aboutir à l’élaboration des modèles de distribution d’espèces envahissantes fournissant au niveau mondial les aires favorables aux invasions à la fois sous les conditions environnementales (climatiques, de régime d’utilisation des terres, de densité humaine, etc.) actuelles et à différentes dates dans le futur, sous différents scénarios d’évolution de ces conditions.

Ces cartes probabilistes de distribution seront associées aux estimations de coût économique lié aux différents impacts de ces espèces, et au nombre de personnes affectées par la présence de certaines de ces espèces du point de vue de la santé (allergies, attaques, vecteurs de maladies) afin d’estimer des coûts globaux et spatialisés. Ces estimations seront ensuite projetées dans le temps en fonction de l’évolution de facteurs climatiques, socio-économiques et autres, afin d’estimer les coûts économiques et sociétaux associés à ces changements du fait des insectes envahissants.

Pour regarder la conférence en direct :


*Depuis 2010, la Fondation BNP Paribas soutient la recherche sur le changement climatique au travers du programme Climate Initiative. Invacost est l’un des projets retenu dans ce cadre.

Dernière modification le 25 mars 2016