La synergie des menaces pesant sur la biodiversité [avec interview vidéo]

Par Gaëlle Degrez et Nicolas Plantey / Publié le 15 janvier 2016

Changements climatiques, pertes d'habitat, hausse du niveau des mers…autant de facteurs qui menacent la biodiversité. Mais ces perturbations globales ne sont jamais évaluées ensemble, entraînant des estimations incorrectes. D'où l'initiative d'une équipe internationale impliquant des chercheurs du Laboratoire Ecologie Systèmatique et Evolution – ESE (UPSud/CNRS/AgroParisTech) qui vient de lancer une étude pour évaluer les risques cumulés du changement climatique sur la biodiversité future à large échelle.

La plupart des études sur les effets des changements globaux se concentrent sur une seule menace, mais les risques nombreux exacerbent les risques d'extinction des espèces. Les données scientifiques actuelles sur l'estimation géographique des risques sont rares ; et il est difficile d'estimer l'intensité de leur impact sur la biodiversité lorsqu'on les additionne. En prenant les États-Unis comme modèle, des chercheurs du laboratoire Ecologie Systématique et Evolution – ESE (UPSud/CNRS/AgroParisTech) ont montré que les zones susceptibles d'être exposées à ces perturbations futures coïncident avec la localisation des espèces endémiques vulnérables. Cette analyse fournit un moyen d'identification des régions où implanter des mesures de conservation et des programmes de suivi.

Quatre facteurs modélisés pour 196 espèces. L'équipe a réuni quatre principaux facteurs de perte de biodiversité : le changement climatique, l'augmentation du niveau de la mer, les invasions biologiques et la perte d'habitat. Ces facteurs ont été modélisés sur 196 espèces endémiques des États-Unis. L'étude de ces quatre facteurs leur permet de prédire que les zones subissant les impacts cumulés les plus importants pour les amphibiens, les oiseaux, les mammifères et les reptiles seront concentrées dans la partie est des États-Unis autour des années 2050 et 2080.

Un impact cumulé

Pour les chercheurs, le changement climatique, les schémas d'utilisation du territoire et les invasions auront un impact cumulé sur la biodiversité, car ces menaces diverses ont souvent lieu simultanément. Toutefois, on en sait trop peu sur l'effet d'interaction de ces menaces, c'est pourquoi quantifier l'ampleur de cette synergie devrait devenir une priorité. 

«Les études sur les effets d'une seule menace concluent que de nombreuses espèces sont touchées. En les additionnant toutes, l'avenir s'avère encore pire pour la biodiversité. De plus en plus d'espèces se trouvent affectées par l'un ou l'autre de ces facteurs, et parfois par plusieurs ensemble», explique Franck Courchamp, checheur CNRS au laboratoire ESE et chef de projet de l'étude.

Ce travail a reçu une subvention de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Référence

C. Bellard, C. Leclerc & F. Courchamp. Combined impacts of global changes on biodiversity across  the USA. Sci. Rep. 5, 11828; doi: 10.1038/srep11828 . http://www.nature.com/articles/srep11828

Contact : Franck Courchamp – Laboratoire Ecologie Systématique Evolution (UPSud/CNRS/AgroParisTech) – franck.courchamp @ u-psud.fr

Dernière modification le 15 janvier 2016