La décroissance

Par Serge Latouche, Professeur émérite d’économie à la Faculté Droit Economie Gestion de l’Université Paris-Sud

« Celui qui croit qu'une croissance exponentielle est possible dans un monde fini est soit un fou, soit un économiste. » Serge Latouche reprend à son compte cette boutade de l'économiste Kenneth E. Boulding contre l'absurdité de notre mode de production actuel et la théorie économique classique qui le soutient. Professeur émérite d'économie à l'université Paris-Sud, il est l'un des principaux théoriciens français de l'idée de décroissance. Il s'attache ici à éclaircir ce terme, qui désigne une opposition frontale à la « société de la croissance », présentée comme une croyance infondée en une triple illimitation : celle des ressources, celle de la consommation et celle de la production de déchets. Non seulement les limites physiques de la planète sont ignorées, mais le bien-être est oublié. L'auteur argumente que les inégalités galopantes en sont l'une des conséquences directes.

Dans ce petit essai qui a toutes les qualités d'un grand, Serge Latouche montre combien tout notre système économique repose sur l’idée de croissance. Et s’interroge : comment « croître » (ou « se développer ») indéfiniment dans un monde fini, quand toutes les ressources naturelles arrivent à épuisement ? Et si l’idée de croissance n’était qu’une croyance parmi d’autres ?

En remettant en cause le productivisme et la philosophie de l’Homo œconomicus, Serge Latouche pose les conditions d’un changement profond de notre système de valeur. Le débat est ouvert !

Editions Que Sais-je ? – 2019 - 128 pages – 9€

Dernière modification le 4 avril 2019