Le cerveau expliqué à mon petit fils

Publié le 19 avril 2016

Par Jean-Didier Vincent est professeur de physiologie à la faculté de médecine de l'université Paris-Sud.

L’esprit n’est pas une entité désincarnée, il est l’activité même du cerveau, centre de nos représentations et de nos sentiments, inséparables de nos actions. Et ce cerveau, qui se représente le monde et contrôle la machine de notre corps est bien plus qu'un ordinateur doté d’un super logiciel. C’est sans doute, avec ses cent milliards de neurones qui échangent en permanence signaux chimiques et électriques, avec son organisation en multiples sous-systèmes interconnectés, l’objet le plus compliqué de l’univers. Mais n’est-il pas trop compliqué pour se comprendre lui-même ? Prouver le contraire est le défi que relève ici, à l’intention de son petit-fils, l’un des plus grands spécialistes du fonctionnement cérébral.

Jean-Didier Vincent est professeur de physiologie à la faculté de médecine de l'université Paris-Sud. Il est membre de l'Institut (Académie des sciences) et de l'Académie de médecine. Il a beaucoup contribué à l'étude des interactions entre hormones et système nerveux. Outre ses travaux scientifiques, il a écrit de nombreux ouvrages, dont La Biologie des passions, qui ont trouvé un large lectorat.

Dernière modification le 19 avril 2016