L'IUT de Cachan installe une chaîne de solidarité avec Haïti

Par Pascale Vareille / Publié le 19 décembre 2018

L’IUT de Cachan participe à la renaissance de la Licence et au développement d’un Master de Physique à l'Ecole Normale Supérieure (ENS) de Port-au-Prince en Haïti en faisant un don d’oscilloscopes, de générateurs de fonction et d’alimentations qui permettent d’équiper sept bancs de travaux pratiques. En effet, l’Ecole Normale, composante de l’Université d’Etat (UEH) a été partiellement détruite lors du séisme de 2010, qui a coûté la vie à 230 000 personnes.

Aujourd’hui, progressivement, le système universitaire reprend vie et avec lui la physique, grâce aux actions conjointes de la CPU (Conférence des Présidents d’Université), sur crédits du MESRI   opérés par Annick Suzor-Weiner, Professeur émérite à Paris-Sud ; de François Piuzzi, membre de la commission Physique sans Frontières de la Société Française de Physique, interface entre la CPU et l’IUT ; de Stéphane Poujouly, professeur agrégé, responsable de la Plateforme Génie électrique 1 ; enfin de Dieuseul Prédélus, professeur responsable de la Licence et du master de physique à l'Ecole Normale en Haïti.

Démarchés par François Piuzzi, donnés et emballés par Stéphane Poujouly, transportés grâce à la CPU, dédouanés et installés par Dieuseul Prédélus, cette chaîne de solidarité aussi belle qu’efficace, ne demande qu’à être rééditée, dans d’autres composantes, pour d’autres départements à Haïti ou ailleurs. Merci à tous.

Contact : Pascale Vareille – Responsable des relations internationales de l’IUT de Cachan – pascale.vareille @ u-psud.fr

Dernière modification le 19 décembre 2018