Une délégation de l'Université Paris-Sud en Chine

Par Gaëlle Degrez / Publié le 7 novembre 2014

Une délégation de l’Université Paris-Sud conduite par son président, M. Jacques Bittoun, est venue rencontrer ses différents partenaires en Chine du 25 au 31 octobre 2013.


Rencontre avec la CUPL (China University of Political Science ans Law) - De gauche à droite : WANG Fuping (Bureau des Relations internationales), KONG Qinjiang (Doyen), Huang JIN (Président), Jacques BITTOUN (Président), Catherine DREUX (Chargée de mission DRI), Jean Pierre FAUGERE (Vice président) , Weisheng ZHAO (Chargé de mission DRI). © DR

Les coopérations entre l’Université Paris-Sud et les universités chinoises sont anciennes et multiples. Nés dès les années 80, les échanges scientifiques forts, même s’ils sont souvent informels, se sont doublés, depuis 10 ans, de coopérations plus institutionnalisées. En matière de formation, de nombreux partenariats ont été mis en place avec les plus grands établissements d'enseignement supérieurs en Chine. Ce sont  ainsi désormais près de 600 étudiants chinois qui sont accueillis chaque année dans notre Université. L'objectif de la délégation était donc à la fois de consolider les liens existants tout en ouvrant de nouvelles voies.

Consolider l'existant et ouvrir de nouvelles voies

La visite a débuté le 28 octobre à Pékin où les représentants de Paris-Sud ont été accueillis au centre de l'Alliance française de la BLCU (Beijing Language and Culture University) pour y discuter d'une nouvelle coopération qui a démarré à la rentrée universitaire 2014. Pour la première fois, cette année, des étudiants chinois suivent une année de formation en français à Pékin avant de poursuivre leurs études dans l'un des IUT qui les a sélectionnés.

Dans l'après-midi, autre thème de travail pour la délégation, celui du programme de bourses doctorales du « Chinese Scholarship Council » qui permet de financer chaque année une quarantaine de bourses pour des étudiants chinois souhaitant venir faire leur doctorat à l'Université Paris-Sud. A Pékin toujours la journée suivante a démarré par la visite de laboratoires de physique médicale  de l’université de Beihang commentée par son président Jinpeng HUAI. L'après midi fut dédié à une rencontre fructueuse avec la CUPL (China University of Political Science and Law) qui a permis de dessiner les premiers fondements d'une coopération entre les deux établissements en matière de Droit Economie Gestion.

Changement de décors pour la seconde partie de la visite et direction Wuhan. Wuhan compte parmi les trois principaux centres universitaires de Chine avec une cinquantaine d'universités dont sept de tout premier plan ; l'université de Wuhan ("Wuda") et Huazhong Science and Technology University, sont, selon les années, classées aux 7e ou 8e rang national. La ville accueille plus d'un million d'étudiants - première ville universitaire de Chine en volume - dont environ dix mille étudient le français, ce qui en fait le plus important centre d'enseignement du français du pays. L'Université Paris-Sud y a notamment noué des liens très étroits avec l’Université Huazhong des Sciences et Technologies (Huazhong University of Science & Technology, HUST).


Ces étudiants suivent une formation d'un an de français au centre de l'Alliance française de la BLCU Beijing Language and Culture University avant de rejoindre l'un des 3 IUT de l'Université Paris-Sud. © DR

Un partenariat permet notamment aux étudiants de licence de HUST de poursuivre leur formation à l’Université Paris-Sud au sein de Polytech Paris-Sud dans les domaines de l’électronique, de l’optoélectronique, des sciences des matériaux et de l’informatique. Près de 300 étudiants chinois ont ainsi poursuivis leurs études en France depuis 10 ans. Le recrutement de nombreux étudiants de HUST dans les masters et cycles ingénieurs de l’Université Paris-Sud s’est en partie traduit par la prolongation en doctorat d’une partie d’entre eux.

Des échanges de professeurs et de chercheurs renforcent cette collaboration dans le domaine scientifique. Le séjour à Wuhan s'est achevé par une visite à l’Université de Wuhan (WuDa) qui a permis de faire un tour d’horizon de la coopération universitaire entre ces deux établissements initiée dans les années 1980 notamment dans les domaines du droit, des mathématiques et de la chimie avec la volonté de l'étendre à la biologie. Point d'orgue de la journée, un cocktail dînatoire offert par la ville de Wuhan, en présence également d'une délégation du Conseil Général de l'Essonne parmi laquelle figurait David Ros, Vice-Président et maire d'Orsay.

Cette visite en Chine très fructueuse et riche en contacts s'est achevée à Shanghai, avec notamment au programme une visite de l'Université de Fudan, où des discussions très positives ont été engagées dans la perspective d'un accord cadre à venir.

Au terme d'une semaine de rencontres riches et intenses, l'Université Paris-Sud a confirmé son ambition de se positionner en Chine comme un des acteurs français majeurs en matière d'enseignement supérieur et de recherche.

Contact : Jean-Pierre Faugère, Vice-président chargé des relations internationales – jean-pierre.faugere @ u-psud.fr

Dernière modification le 7 novembre 2014