Génération 2024 : une étudiante de Paris-Sud à Olympie

Par Gaëlle Degrez / Publié le 19 juin 2019

Manon Guiomar, étudiante du master 1 management du sport de l’UFR STAPS est en passe de réaliser un de ses rêves les plus fous : participer à l’organisation d’un des évènements sportifs les plus mythiques, les Jeux Olympiques et Paralympiques qui se dérouleront en France en 2024.


Manon Guiomar lors de son séjour à Olympie.

Au départ, rien ne prédestinait Manon Guiomar à trouver sa voie dans le management d’évènements sportifs. Après avoir brillamment passé son bac scientifique, la jeune parisienne s’inscrit en licence d’économie à l’Université Panthéon Sorbonne.

La révélation arrive au cours de sa deuxième année de Licence : « une amie m’a proposé d’être hôtesse d’accueil à Roland Garros. J’ai adoré cette expérience. Tout m’a plu, l’atmosphère d’excitation et de joie qui y règne, l’ambiance sportive mais conviviale, l’adrénaline et la joie de tous les participants, joueurs comme spectateurs. Je venais de trouver ma voie : l’organisation d’évènements sportifs ».

Une fois sa licence en poche, Manon postule donc à différentes formations spécialisées en marketing du sport et évènementiel sportif. Elle choisit finalement d’intégrer le Master 1 Management du Sport de l’UFR STAPS de Paris-Sud en septembre 2018. Classé parmi les meilleures formations en France dans sa spécialité, ce Master figure en effet parmi les plus anciennes et les plus reconnues par le monde professionnel.

Tout au long de l’année universitaire, Manon a pu compter sur l’équipe pédagogique du Master pour l’accompagner dans la construction concrète de son projet professionnel et notamment sur Nicolas Chanavat, responsable du M1 Management du Sport. « Nicolas m’a énormément conseillée et encouragée » confirme la jeune femme. "J’ai pu avoir des entretiens réguliers avec lui dans lesquels il m’aidait à identifier les opportunités que je pouvais saisir. Il a été d’un grand soutien et m’a poussée à saisir ma chance et croire en mes rêves. »

Et le rêve de Manon est très clair : être partie prenante des JO 2024 ! Nicolas Chanavat est bien placé pour pouvoir la conseiller car il est également Vice-Président de l’Académie Nationale Olympique Française, Responsable du Centre d’Etudes Olympiques Français et membre du COPIL des Jeux Olympiques et Paralympiques et Education du Rectorat de l’Académie de Versailles. Il encourage donc Manon à ne pas se censurer et à postuler auprès du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de paris 2024 (COJO) pour effectuer son stage obligatoire dans le cadre de son Master.

Un bon CV, un bon dossier, la candidature de Manon est acceptée sans heurt et la jeune femme vit un rêve éveillé depuis qu’elle a démarré son stage de six mois en tant qu’assistante de managers d’évènements au sein du COJO « nous apportons notre soutien sous forme de conseils et d’assistance logistiques à tous les évènements qui sont organisés en vue de JO 2024 un peu partout en France voir même en Europe ou à l’étranger. C’est un travail intense, varié et vraiment passionnant ».

Et cerise sur le gâteau, Manon a eu la fabuleuse opportunité d’être sélectionnée pour représenter l’Académie Nationale Olympique Française et l’Université Paris-Sud à la session des Jeunes participants de l’Académie Internationale Olympique, à Olympie, du 1er au 15 juin. Pendant 2 semaines, avec deux autres représentants français, elle a pu côtoyer plus de 200 jeunes de 20 à 35 ans provenant du monde entier. Au programme de ce séjour : des conférences, des travaux de groupes sur l’Olympisme, des visites culturelles, mais aussi des moments de partage et d’émotions, comme des tournois sportifs, des ateliers artistiques et littéraires et autres manifestations sociales.

Cette belle aventure s’est terminée mais pour Manon l’avenir ne fait que commencer. A l’issue de son stage, elle va soutenir son mémoire de M1 et compte bien poursuivre en M2 toujours en management du sport ; avec bien sûr en ligne de mire, son intégration à terme dans les équipes du Cojo pour participer à la belle aventure de Paris 2024 !

Manon Guiomar nous livre le récit de son séjour en Olympie
« Je suis arrivée à Athènes le samedi 1er juin au soir, et dès ce moment-là j'ai rencontré des personnes de nationalités différentes. Les deux premiers jours, nous avions tous une soif de se rencontrer, de se découvrir, de savoir quels étaient les pays présents à la Session, et nous allions donc tous à la rencontre des uns et des autres. Le dimanche, nous avons visité le site antique d'Athènes, et le soir, l'Académie Internationale Olympique nous avait réservé une cérémonie d'ouverture de qualité, avec une belle vue sur l'Acropole et le Parthenon. Monsieur Thomas Bach, le président du CIO, nous a fait l'honneur de venir ouvrir cette 59eme Session des Jeunes Participants, ainsi que le président de l'Académie Internationale Olympique, et le président du Comité Hellénique Olympique. Nous sommes arrivés à Olympie le lundi soir, après avoir fait une escale à Delphe. Le premier jour à Olympie fût un jour d'exploration, nous étions en train de prendre nos marques, de découvrir les lieux, et les amitiés commençaient à se tisser. Les jours suivant, se sont enchaînés lectures et interventions de professionnels dans la diplomatie sportive, workshops sur la Diplomatie Olympique et la Paix, et des activités culturelles et sportives.

Toutes ses activités nous font bien prendre conscience que le sport peut rassembler des personnes venant de tout horizon, toute culture et toute génération. Le sujet de la semaine sur la Diplomatie Olympique et la Paix est un sujet qui est au cœur de la vie quotidienne de certaines nationalités, et j'ai eu le plaisir de pouvoir échanger avec certains d'autres elles, afin de mieux comprendre ce qu'ils vivent et avoir leur point de vue sur la question. Même si pour certains pays cette question est difficile à aborder, nous nous entendons tous sur le fait qu'ici, à Olympie, les différences sont majoritairement mises de côté, et "l'apprendre à vivre ensemble" est notre devise. »

 


Consciente de ses responsabilités sociétales, l’Université Paris-Sud a souhaité être partie-prenante d’un des plus grands événements sportifs mondiaux : les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024.

Ainsi, après dépôt d’un dossier présentant l’engagement de l’établissement dans la formation et la recherche dans le domaine du sport et de ses éléments connexes (droit, économie, gestion, santé, vieillissement, etc.), l’Université a reçu le label «Génération 2024».

Créé à la suite de l’élection par le CIO de Paris comme ville hôte des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, le dispositif Génération 2024 souhaite insuffler une culture olympique et paralympique auprès des étudiants et futurs étudiants.

Pour coordonner la mise en œuvre de ce programme ambitieux, Nicolas Chanavat, enseignant-chercheur à l’UFR STAPS a été nommé chargé de mission auprès du Vice-Président Hervé Dole en charge de l’axe Culture, Arts, Sciences et Société de l’Université. La charge de mission consiste à coordonner les actions en lien avec les Jeux Olympiques et Paralympiques & favoriser les synergies entre les actions/projets pouvant relever des Jeux. Un comité de pilotage a été mis en place avec des représentants des composantes, du Service des activités physiques et sportives de l’Université (SUAPS) et de nombreux spécialistes du domaine issus de l’UFR STAPS.

Dernière modification le 20 juin 2019