Des mathématiciens en herbe à Paris-Sud

Par Anaïs Vergnolle / Publié le 26 juillet 2018

Du 16 au 27 juillet, l’école d’été « Mathematical Summer in Paris » a rassemblé une cinquantaine de jeunes passionnés de mathématiques venus du monde entier. Au programme : intervenants de renom, jeux mathématiques, résolutions de problèmes et découvertes culturelles !

Organisée par l’École Normale Supérieure (ENS) de Paris, en partenariat avec la Fondation Mathématique Jacques Hadamard *, cette école d’été a pour objectif de faire découvrir les mathématiques et l’offre universitaire francilienne à de brillants jeunes étudiants étrangers. Agés de 16 à 20 ans, les participants peuvent s’initier aux différentes disciplines des mathématiques telles que la théorie des nombres, la biomathématique, la combinatoire ou encore les mathématiques des accélérateurs de particules. Au cours de ce séjour en région parisienne, ils ont ainsi visité l’ENS, l’École Polytechnique, Soleil Synchrotron et l’Université Paris-Sud. Logés en plein cœur de Paris, ils ont également participé à de nombreuses activités culturelles et sociales.

TÉMOIGNAGES

Lors de leur visite à l’Institut de Mathématique d’Orsay, plusieurs étudiants ont livré leurs premières impressions sur ce programme et la découverte de l’Université Paris-Sud. 

Laura HERRERA FUENTE, 18 ans, Colombie

« Je suis colombienne, de Bogotá et je viens de terminer ma première année de mathématiques à l’Université. J’ai postulé pour ce camp d’été pour approfondir mes connaissances. C’est un programme idéal, dans lequel nous mélangeons les cours et les activités touristiques. Nous avons la chance de pouvoir visiter des établissements de très bon niveau comme l’ENS ou Paris-Sud. J’apprécie  particulièrement le campus d’Orsay pour sa verdure. C’est une ambiance très différente de mon université à Bogotá, située en plein cœur de la ville. A l’Institut de Mathématique, on peut même entendre l’eau de la rivière ! L’année prochaine, j’aimerais étudier le français pour pouvoir effectuer une année d’échange ici. » 

Sanket BISWAS, 17 ans, Inde

« Je viens de Kolkata, une ville située au nord-est de l’Inde et j’effectue ma dernière année de lycée. En Inde, les étudiants savent que la France a produit de nombreux grands mathématiciens et l’Université Paris-Sud est très renommée dans cette discipline. C’est pour découvrir cette « culture » que j’ai choisi cette école d’été. Et je ne regrette pas ! Après quelques jours passés ici, je trouve le campus d’Orsay calme et paisible, ce qui est parfait pour étudier les mathématiques ! »

 

Pegah KAYATHAN, 18 ans, Iran

« Je viens de la ville Mashadd, en Iran. Je suis en première année d’Électronique et Ingénierie à l’Université d’Amir Kabir, à Téhéran. J’ai toujours aimé les mathématiques et cette école me permet de rencontrer des étudiants du monde entier, qui ont les mêmes intérêts que moi. Cela me permet également d’améliorer mon niveau scientifique et à mon retour, je pourrai partager avec mes amis ce que j’aurai appris ici. Je constate qu’à Paris-Sud, les étudiants et les professeurs sont proches et échangent régulièrement sur leurs expériences, leurs recherches. C’est très appréciable, d’autant plus que les laboratoires sont situés au sein même du campus, ce qui est différent de mon université en Iran. »

.

Mandela TCHOFFO, 17 ans, Cameroun

« Je viens du Cameroun. Je suis en première année universitaire à l’École Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé, la capitale. J’ai découvert l’annonce de ce camp d’été grâce à mon professeur de mathématiques. J’ai tout de suite saisi cette opportunité et suis très content d’avoir été sélectionné. Le comité d’organisation et les activités sont super. Concernant l’Université Paris-Sud, le lieu et le cadre de vie sont très agréables. Les cours sont également intéressants mais il faudra que j’améliore un peu mon anglais dans le futur ! »

 

Xhenisa HARLICAJ, 17 ans, Albanie

« Je vis en Albanie, dans une ville du nord-ouest appelée Skhodër. Je suis en dernière année de lycée. Mon pays offre peu d’opportunités d’écoles d’été. Celle-ci semblait être le meilleur choix car beaucoup des étudiants sélectionnés ont participé à des olympiades de mathématiques, comme moi. Le niveau est bien adapté. En plus c’est à Paris, l’une des plus belles villes du monde. Mon objectif est de déterminer ce que j’étudierai l’année prochaine à l’université, en ayant une vision large des domaines des mathématiques. J’apprécie beaucoup ce campus et le bâtiment de l’Institut de Mathématiques, qui est très moderne. Dans le futur, j’espère étudier en Angleterre, aux Etats-Unis ou bien en France, à l’Université Paris-Sud. »

 

Notes :

* : Fondée par le CNRS, l’École polytechnique, l’ENS Cachan, l’IHÉS et l’Université Paris-Sud, la Fondation Mathématique Jacques Hadamard (FMJH) regroupe les laboratoires de mathématiques des membres fondateurs et des membres partenaires.

Dernière modification le 27 juillet 2018