Quand une promotion d'alumni se retrouve

Par Gaëlle Degrez / Publié le 26 mai 2016

Ils s’étaient rencontrés sur les bancs de la Fac il y a 20 ans. Ils se sont retrouvés samedi 14 mai 2016. Retour sur la première soirée alumni de l’UFR STAPS de l’Université Paris-Sud.


La photo de groupe des participants à la soirée alumni de l'UFR STAPS. © UPSud

L’ambiance était à la fête ce samedi soir à la Maison des Paris-Sudiens. Près d’une cinquantaine d’anciens étudiants de la promotion 1995 de L1 STAPS se sont retrouvés dans une ambiance joyeuse et décontractée.

Garder le contact et élargir son réseau

Si nombre d’entre eux avait gardé des contacts individuels, c’est la première fois que les étudiants de la promotion 95 se réunissaient tous ainsi sur le campus de leur ancienne université. Chargée de communication de la Maison des Etudes de Paris-Sud et ancienne étudiante de la promotion 1995, Claire Fourno est l’une des instigatrices de la soirée : « Nous sommes amies avec Catherine Gaston et Vanessa Corizia. Au cours d’une soirée, nous avons évoqué avec nostalgie nos années étudiantes. Cela nous a donné envie de revoir nos camarades».

Au-delà du plaisir et de l’émotion des retrouvailles, l’objectif était aussi de créer le noyau dur de ce qui est appelé à devenir le réseau d’alumni des Staps de l’Université Paris-Sud, « un bon moyen d’élargir son propre réseau professionnel ». Un questionnaire rempli par les participants a ainsi permis de recueillir non seulement toutes les coordonnées des personnes présentes, mais aussi de renseigner leur situation professionnelle : fonction et nom de l’établissement ou de la société où ils l’exercent.

Une première soirée réussie

Une fois l’idée lancée, tout restait à faire. Première difficulté, retrouver les contacts. « Nous avons d’abord créé un groupe Facebook qui nous a facilité la tâche. Les moteurs de recherche nous ont également été bien utiles pour retrouver certaines personnes ». Le bouche à oreille a fait le reste. Trouver une date qui convienne à tout le monde ne fut pas non plus une mince affaire. Mais la persévérance s’est avérée payante et la soirée a pu être programmée.

Au final, une petite centaine d’alumni sur les 200 étudiants de la promotion a pu être contactée et une cinquantaine d’entre eux a pu participer à la soirée de retrouvailles. «Beaucoup d’entre nous résident en région parisienne mais certains n’ont pas hésité à faire le déplacement depuis la Normandie, voire depuis Bordeaux ou Marseille. Un de nos camarades a même fait le trajet depuis l’Espagne» s’enthousiasme Claire Fourno.

Côté organisation, la jeune femme a pu compter sur le soutien de la Direction de la Communication de l’Université ainsi que de celui de la Direction de l’UFR STAPS. Last but not least, les étudiants en charge de la gestion de la Maison des Paris-Sudiens ont eux aussi tenus à apporter leur aide aux organisateurs de l’évènement.

Venus seuls ou en famille, les alumnis ont d’abord été accueillis par la Directrice de l’UFR STAPS, Christine Le Scanff, par le Président du BDE STAPS, Kévin Wurtz et par Catherine Gaston, ancienne étudiante et doyenne de la promotion. Au programme de la soirée : un spectacle de danse « Autour de Pina Bausch » proposé par la chorégraphe Ghislaine Tétier, une animation arts du cirque ou encore une boite à questions. Mais c’est bien sûr autour du buffet, que les anciens camarades ont pris plaisir à se retrouver pour échanger souvenirs et anecdotes.

Seul regret, l’absence de Fabien Marsaud, plus connu sous le nom de Grand Corps Malade. Lui aussi ancien de cette fameuse promotion 95, devenu un célèbre slammeur français a finalement dû annuler sa venue initialement programmée, pour cause d’agenda surchargé. Mais ce n’est que partie remise puisque fort du succès de cette première session, les participants ont déjà décidé de se retrouver l’année prochaine !

Dernière modification le 30 mai 2016