Nouveaux Masters : un exemple en mouvement

Par Gaëlle Degrez / Publié le 8 janvier 2016

Parmi les principales nouveautés de cette année universitaire, une nouvelle offre de Masters dont plus de 90 % sont désormais mutualisés avec nos partenaires de l'Université Paris-Saclay. C'est une belle opportunité pour offrir de nouvelles formations originales dans le paysage universitaire français. Exemple avec le nouveau Master « STAPS : ingénierie et ergonomie de l'activité physique ».

Les sciences du mouvement et plus particulièrement du mouvement humain ont longtemps été clivées en deux communautés distinctes : d'un côté la communauté des chercheurs en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives (STAPS) et de l'autre côté celle des spécialistes de l'ingénierie et des nouvelles technologies. Or de nombreuses problématiques sociétales apparaissent au confluent de ces deux approches. C'est justement pour former des spécialistes susceptibles de répondre avec une démarche pluridisciplinaire à ces nouvelles attentes que le Master « STAPS : Ingénierie et ergonomie de l'activité physique » a été créé.

«Cette double compétence ingénierie + sciences du mouvement humain est un plus pour concevoir des machines où l’homme est dans la boucle, conçues pour interagir avec l’être humain ou l’assister (interfaces homme-machine, cobotique, robots d’assistance, robots chirurgicaux, etc.) » explique Isabelle Siegler, enseignant-chercheur à l'UFR STAPS de l'Université Paris-Sud et coordinatrice du Master.

Au programme, l'acquisition de connaissances pluridisciplinaires en sciences pour l’ingénieur (ingénierie des systèmes et génie biomédical) et en sciences du mouvement humain (biomécanique ; physiologie ; contrôle moteur) aussi bien au plan théorique et conceptuel que méthodologique et technologique, et dont l'objet central est la motricité et le mouvement humain.

« La valeur ajoutée de nos formations est la complémentarité de notre personnel statutaire issu du milieu académique en STAPS (Univ Paris-Sud, UVSQ, UEVE), du secteur de la santé (Hôpital Raymond-Poincaré, Fondation Garches, et Hôpital Bicêtre), des écoles d’ingénieurs (Polytech Paris-Sud, CentraleSupélec), et des intervenants du secteur professionnel non-académique. Et par ailleurs nos formations de Master impliquent de nombreux laboratoires de recherche dans le périmètre de l’Université Paris-Saclay, pour la plupart membres de la Fédération Demenÿ-Vaucanson des Sciences du Mouvement (FéDeV) (encadré) » précise Michel-Ange Amorim, Professeur à l'Université Paris-Sud et directeur du laboratoire CIAMS de l'UFR STAPS de Paris-Sud.

Le Master a visiblement rencontré son public avec une première promotion d’une vingtaine d’étudiants dont quatre étudiants étrangers et quatre élèves-ingénieurs en double-diplômation sur une quarantaine de candidatures reçues. A la rentrée 2016, l'offre s'enrichira avec le Master 2 « Ingénierie et sciences du mouvement humain ».

En savoir plus :

FéDeV
Master ISMH

La Fédération Demenÿ-Vaucanson (FéDeV) qui a organisé son premier colloque le 27 novembre 2015 est une structure fédérative de recherche qui a pour objectif de stimuler les collaborations et la promotion de projets communs dans le champ général des sciences du mouvement du périmètre de Paris-Saclay. Elle regroupe les compétences scientifiques et technologiques d’une quinzaine d’unités de recherche (dont deux hors COMUE). Sa mission est double. D’une part, elle consiste à animer et structurer la communauté scientifique du domaine des sciences du mouvement (humain/naturel et humanoïde/artificiel) représentée par ses unités constituantes. D’autre part, elle vise à promouvoir, faciliter et dynamiser les échanges entre recherche, formation, et valorisation (industrielle, médicale, etc.) par différentes actions.

 

Contacts :
Isabelle Siegler – UFR STAPS – isabelle.siegler@u-psud.fr (isabelle.siegler @ u-psud.fr)
Michel-Ange Amorim – UFR STAPS – michel-ange.amorim @ u-psud.fr

Dernière modification le 8 janvier 2016