LabForGames, un jeu destiné à la formation des étudiants en médecine

Par Cécile Pérol / Publié le 2 juillet 2015

Quatre scénarios d’urgences neurologiques ont été développés dans le tout nouveau jeu sérieux (serious game) réalisé à l’attention des étudiants de la Faculté de Médecine de l’Université Paris-Sud. Cet outil pédagogique, LabForGames, permet par l’immersion virtuelle l’apprentissage de compétences et de connaissances et sera intégré au programme de formation des étudiants, dès la rentrée 2015.


Une image tirée du jeu LabForGames. © LabForGames

L’Université Paris-Sud est engagée dans l’activité de simulation médicale depuis 2004. En complément du lieu dédié à la simulation au sein des locaux de la Faculté de Médecine Paris-Sud, LabForSIMS (1), l'équipe pédagogique, pluridisciplinaire (médecin anesthésiste réanimateur, urgentiste, neurologue et neurochirurgien du CHU Bicêtre) de ce centre de simulation finalise un jeu sérieux (serious game) pour les étudiants en médecine.  

L’équipe pédagogique de LabForSIMS a créé 4 scénarios autour de pathologies neurologiques aiguës. L'étudiant est un médecin qui accueille un patient aux urgences. Il peut : se déplacer, l'interroger, l'examiner, prescrire des bilans et poser un diagnostic.

Les étudiants auront accès au jeu de chez eux, via internet, pendant trois semaines puis discuteront avec les formateurs des éléments de raisonnement clinique qu'ils ont bien fait ou mal fait, au cours de séances d’enseignement dirigé. Le formateur aura accès aux différents scores des étudiants.

L'objectif  est d'améliorer le raisonnement médical des étudiants en augmentant le réalisme du cas
clinique par le serious game. Les objectifs pédagogiques restent ceux des items de l’examen national classant. 

Les quatre scénarios sont actuellement en fin de développement par la société Interaction healthcare et des premiers tests ont été réalisés fin juin. Une cinquantaine d’étudiants, de 4e année de médecine, devrait pouvoir bénéficier de cet enseignement dès l’année scolaire prochaine 2015-2016. A terme la formation sera étendue à toute la promotion, 140 étudiants par an.  


L'étudiant peut voir les conséquences de ses actions et décisions, et réagir en conséquence. © LabForGames

Un projet de serious game pour les étudiants infirmiers est également en cours, avec quatre Instituts de Formation en Soins Infirmiers rattachés à l'Université Paris-Sud sur la détection de l’aggravation du cas d’un patient. L’objectif est de développer et d’acquérir d’autres jeux pour constituer une banque de jeux sérieux médicaux disponibles pour la formation initiale et continue des professionnels de santé. 

 

Notes :
(1) LabForSIMS (Laboratoire de Formation par la Simulation et l’Image en Médecine et Santé): Centre de simulation en santé de la Faculté de Médecine Paris Sud 
www.medecine.u-psud.fr/fr/labforsims.html

Dernière modification le 2 juillet 2015