Hacking Health : une équipe de Paris-Sud remporte trois prix

Par Theldja Mekki / Publié le 27 avril 2015

Grand vainqueur de la dernière édition du Hacking Health, cette manifestation qui associe santé et nouvelles technologies, nos étudiants en master marketing pharmaceutique ont raflé trois prix avec leur application iPIPI.


L'équipe ayant présenté l'application iPIPI lors du Hacking Health. © UPSud

La 2e édition du Hacking Health Camps’est tenue du 19 au 22 mars dans les murs de la faculté de médecine de Strasbourg. La santé et l’informatique se sont à nouveau réunis pour élaborer des solutions aux problèmes de santé en utilisant les technologies numériques. Nos étudiants en Master Marketing Pharmaceutique de la faculté de Châtenay-Malabry (Université Paris-Sud) ont une nouvelle fois participé à cette manifestation et ont brillé avec leur application iPIPI, qui remporte trois prix. En effet, leur prototype a raflé le Prix coup de cœur du jury, le Prix du Public et le prix Doctissimo.

Rencontre avec Justine Plantier, Product Manager de cette équipe gagnante et novice de la manifestation

 

Pouvez-vous nous présenter le projet sur lequel vous avez travaillé ?

iPIPI est une application sur smartphone associée à un boitier d’analyse urinaire. Elle permet le suivi, la détection de maladies ou d’infections chez soi en toute simplicité. Les informations analysées par le boitier sont directement envoyées sur le smartphone, connecté en bluetooth.

Pourquoi avoir eu l’envie de travailler/développer une appli sur ce sujet ?

Lorsque Sébastien (porteur du projet) nous a présenté son projet avant le début du Hacking Health, j’ai tout de suite été séduite par le concept (même très concernée par certains aspects de ces bandelettes urinaires connectées) et je me suis dit quoi qu’il se passe ce sera une superbe expérience…je ne me suis pas trompée !

Quelles ont été vos réactions lorsque vous avez constaté que votre application avait été récompensée par trois prix ?

J’ai été soulagée que l’on reçoive un premier prix (Doctissimo), très heureuse pour le deuxième (coup de cœur du jury) et le dernier m’a littéralement amenée sur un nuage (prix du public) ! Je n’y croyais pas, on se regardait en se disant « on a fait ça, tu te rends compte, on l’a fait ! ». C’était un moment magique.

Allez-vous poursuivre dans le développement d’iPIPI ?

Oui, j’espère en tout cas je ne lâche pas ce très beau projet et compte bien avancer et aider au maximum le porteur de projet (Sébastien).

Comment s’est déroulé le travail entre les professionnels de santé et professionnels du numérique ?

Très bien. Une très bonne entente et un grand professionnalisme tout au long du week-end. Chacun a su conseiller l’autre selon ses compétences tout en prenant en compte les différents avis. Une réussite !

Que pensez-vous de la révolution du E-santé qui se développe avec les années ?

Je pense que c’est essentiel de connaître et suivre nos patients chaque jour et cela en s’adaptant à eux. La santé doit être au service du patient et non l’inverse. Nos patients sont dans la très grande majorité des personnes qui ont de grandes appétences pour les nouvelles technologies (internet/mobiles…), il est donc tout à fait logique de voir la e-santé se développer en même temps. Ce serait une erreur de ne pas avancer en ce sens.

 

Que retirez-vous de cette expérience ?

Beaucoup de bons souvenirs mais surtout énormément d’énergie pour l’avenir. Quoiqu’il se passe, participer à un Hacking Health est une expérience très riche qui apporte énormément. Il faut vraiment voir le Hacking Health comme le commencement de quelque chose, d’un projet qui peut aller loin, de rencontres qui peuvent changer le cours de votre carrière…

 

Quels sont les temps forts que vous retiendrez de ces 3 jours ?

Le pitch de présentation : nous avions 1 minute pour convaincre quelques personnes parmi le public (constitué alors de professionnels de santé/« hackeurs »/designers…) de rejoindre notre équipe et réaliser le projet… un exercice très compliqué. Nous étions 4 initialement… 9 personnes nous ont rejoint !

Et le moment où nous étions appelés pour la troisième fois lors de la remise des prix, nous nous sommes tombés dans les bras. Malgré toute la fatigue, le travail constant jour et nuit, les réunions et les doutes accumulés au cours de ce week-end, nous avions réussi notre Hacking Health !

Vos conseils pour les prochaines équipes participantes ?

Y aller en se disant que quoiqu’il se passe participer à un Hacking Health est une chance et une expérience extraordinaire.
Peu importe que vous gagniez un prix ou non. Je connais des personnes qui n’ont pas gagné mais ont rencontré des investisseurs prêts à travailler avec eux et c’est à ce moment là que l’on gagne réellement. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit d’un évènement qui porte des projets au service de malades. Travailler ensemble, tous horizons confondus, est alors très formateur et conduit souvent à de très beaux projets.
Si vous, étudiants ou non, vous avez la possibilité de participer à un Hacking Health, faites-le !

Le RDV est donc pris pour le prochain Hacking Health, organisé par la responsable du Master Marketing Pharmaceutique, Caroline Mascret. La 2ème édition de l’année devrait se tenir du 9 au 11 octobre à Paris. Les passionnés de digital et de santé connectée seront donc les bienvenus afin de participer à l’évènement !

 

Retrouvez le pitch de l’équipe sur l’application iPipi en vidéo.

Dernière modification le 4 mai 2015