Ils vont plaider leur cause, sauront-ils vous émouvoir ?

Par Gaëlle Degrez / Publié le 2 mars 2015

Les 4 et 11 mars 2015, l’association Lysias Paris-Sud organise un concours de plaidoirie et d’éloquence pour les étudiants en droit de la licence au master de la faculté Jean Monnet. Le public est invité à assister à cette joute verbale.


L'affiche du concours 2015. © DR

«  Lysiassiens, Lysiassiennes, laissez souffler jusqu'en salle Vedel le fracas de l'éloquence ! Car effectivement, ce Mercredi 4 mars à partir de 17h, la Faculté Jean Monnet - Sceaux va trembler pour la Demi-Finale de l'édition 2015. Eux qui étaient plus de 100 courageux cette année, ne sont désormais plus que 12 téméraires. Après toute l'audace, l'humour et la conviction dont ils sauront user pour obtenir la clémence du jury, ils ne seront plus que 6 à l’issue de cette soirée ! ». C'est en ces termes presque lyriques que l'association étudiante ayant pour objet de promouvoir la pratique de l’art oratoire au sein de la Faculté Jean Monnet de l’Université Paris-Sud convie le public, étudiants ou simples curieux, à venir assister à la demie-finale puis à la finale du concours de plaidoirie et d'éloquence.

« De l’ivresse renversante d’un public en émoi »

Les concours d’éloquence et de plaidoirie ont pour but de préparer les étudiants en droit à l’art oratoire spécifique à la profession d’avocat. Le concours de plaidoirie civile (droit de la famille) est organisé pour les L1, celui de plaidoirie pénale pour les L2 et enfin le concours d'éloquence s'adresse à tous les étudiants de la L3 au M2.  Les candidats disposent d’une semaine pour élaborer leur plaidoirie, puis se rencontrent sous forme de duels, au cours desquels les plus brillants sont sélectionnés pour le tour suivant. De nombreux étudiants de la faculté Jean-Monnet ont participé aux premiers tours éliminatoires. Ce sont donc les meilleurs d’entre eux qui se retrouveront lors de la demi-finale du 4 mars puis lors de la finale qui se tiendra le 11 mars prochain.


Une des finalistes du concours 2014. © Stéphane Chung

De l'audace et du charisme

A grands candidats, jury prestigieux composé de professeurs des universités, d’avocats et autres praticiens émérites. C'est sous son œil bienveillant mais exigeant, que les candidats devront défendre une thèse par l’affirmative ou la négative sur une question posée en général absurde (1) pour le concours d’éloquence, ou plaider et défendre les intérêts de leur clients fictifs pour le concours de plaidoirie. À la qualité du discours et sa force de persuasion devront s’ajouter l’audace du jeu scénique. Il s’agira non seulement de persuader, mais surtout d’émouvoir, car l’éloquence c’est avant tout la capacité à susciter des émotions auprès de l’auditoire. A noter que l’aquarelliste de renom Noëlle Herrenschmidt (2), spécialiste du dessin d'audience, régulièrement publiée dans les colonnes du Monde, immortalisera du bout de sa palette cette soirée placée sous le signe de l'éloquence notamment les valeureux candidats en robes pour l’occasion !

Après cette phase locale, les lauréats iront concourir à Paris pour la phase nationale retrouvant les vainqueurs des autres facultés de droit des universités françaises (3).

Concours de plaidoirie et d’éloquence :

  • demi-finale, le 4 mars à 17h ;
  • finale, le 11 mars à 17h,

à la faculté Jean-Monnet, salle Vedel, 54 boulevard Desgranges.
Entrée libre et gratuite

Plus d'informations :

Notes :

1 : Qu'on en juge avec les deux sujets proposés pour cette demi-finale : « l'avocat trop mûr est-il pourri ? » et « faut-il être illuminé pour briller ? »

2 : A cette occasion, une exposition présentant les croquis de Noëlle Herrenschmidt est organisée à la BU de Sceaux (Faculté Jean Monnet) du 16 février au 13 mars

3 : A ce jour participent au concours, en fédération, c’est-à-dire sous la forme d’associations Lysias locales : Lysias Paris I (Panthéon Sorbonne), Paris II (Panthéon-Assas), Paris X (Nanterre), Paris XIII (Villetaneuse), Lysias Rennes I, Lysias Saint-Etienne, Lysias Melun, Lysias Evry et Lysias Nantes, Lysias Clermont-Ferrand, Lysias Paris-Sud et Dauphine.

Dernière modification le 3 mars 2015

La plaidoirie en dessins

Quelques dessins réalisés par Noëlle Herrenschmidt, dont les croquis étaient exposés à la bibliothèque universitaire de Sceaux, dans le cadre du concours de plaidoirie organisé par les étudiants de l'association Lysias Paris-Sud.

© Noëlle Herrenschmidt© Noëlle Herrenschmidt© Noëlle Herrenschmidt