Inauguration des locaux de l’Institut Villebon - Georges Charpak

Par Gaëlle Degrez / Publié le 10 octobre 2014

Geneviève Fioraso, secrétaire d’État en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a inauguré, jeudi 9 octobre, les nouveaux locaux de l’Institut Villebon – Georges Charpak sur le campus d'Orsay de l'Université Paris-Sud.


Les étudiants de l'Institut Villebon - Georges Charpak en présence de Jacques Bittoun, Président de l'Université Paris-Sud et Président de l'Institut Villebon - Charpak, ainsi que de Geneviève Fioraso, secrétaire d’Etat en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et de Maud Olivier, députée du département de l'Essonne. © M. LECOMPT / UPSud

Du classique « Si la mise au travail est difficile, faites vous des emplois du temps détaillé mais avec un rythme de travail progressif » au plus personnel « Sois tolérant ! La différence est une force. Ne juge pas trop vite ! » ces petits mots des L2 aux L1 affichés dans les couloirs de l’Institut Villebon - Georges Charpak donnent tout de suite le ton.

Ici, il est question d’entraide, de travail en groupe, et de passion des sciences ! Structure pilote d’innovation pédagogique, labellisée Initiative d’Excellence en Formations Innovantes et soutenue par l’Initiative d’Excellence Paris‐Saclay, l’Institut Villebon – Georges Charpak propose un diplôme de licence généraliste en « Sciences et Technologies », co‐délivré par les Universités Paris Descartes et Paris‐Sud, en partenariat avec ParisTech.

Une structure pilote d’innovation pédagogique

L’Institut a ouvert ses portes à la première promotion en septembre 2013. Aujourd’hui il accueille 67 étudiants (33 en L2 et 34 en L1). Tous ont en commun une grande curiosité intellectuelle notamment pour les sciences, ainsi qu’un potentiel qu’ils n’ont pas exprimé pleinement au lycée en raison d’autocensure, de fragilités scolaires ou d’accidents de parcours.

Tel est le cas de Nourdine Kechiche qui entame 2ème année de licence. Lycéen à Drancy en Seine Saint Denis (93), il a été orienté dans une filière technique après avoir redoublé sa seconde générale. Son Bac STI2D en poche, il s’est senti frustré de s’être spécialisé si tôt.


Des locaux entièrement rénovés serviront de cadre aux nouveaux étudiants. © M. LECOMPT / UPSud

« C’est mon prof de maths qui m’a parlé de cette licence. Cela m’a tout de suite intéressé parce que j’avais envie de poursuivre mes études mais j’avais peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas avoir les bases suffisantes pour suivre un cursus classique ». A l’Institut Villebon - Georges Charpak, il bénéficie d’un accompagnement personnalisé et individualisé qui le rassure et qui lui a d’ailleurs permis de réussir sa première année de licence.

La formation s’appuie en effet sur une pédagogie active basée sur l’expérimentation, le questionnement et la démarche d’investigation scientifique dans l’esprit du programme « main à la pâte » initié par Georges Charpak. Elle a été spécialement adaptée pour développer la confiance des étudiants en leurs capacités, leur donner envie d’apprendre et de développer leur créativité.

S’il s’agit d’une licence généraliste en « Sciences et Technologie » avec deux parcours au choix : Bio-ingénierie ou Ingénierie Physique, Mathématique et Informatique, la pédagogie est inversée par rapport à celle d’une licence classique. Le programme a été conçu pour permettre aux étudiants d’aborder les sciences et les technologies sous un angle original, celui de l’interdisciplinarité. Les unités d’enseignements (UE)  sont toutes construites autour de thèmes transversaux ayant trait à des sujets d’actualité comme le traitement des déchets, la transmission de l’information ou encore la production de la lumière.

C’est en s’appuyant sur des études de cas, sur des projets, sur des expérimentations que sont abordés,  simultanément ou successivement suivant les besoins, les contenus disciplinaires traditionnels (mathématiques, physique, chimie, biologie, informatique, etc.). Enfin, l’ouverture sociale est une dimension importante de l’Institut qui entend accueillir 70% de boursiers ou encore faciliter l’intégration de jeunes en situation de handicap. De même les bacs technologiques (STI2D, STL, STAV) sont bienvenus.


Les petits mots des étudiants en L2 aux étudiants en L1. © Gaëlle Degrez

De nouveaux locaux

La première année de formation de l’institut s’est déroulée dans les locaux de l’ENSTA ParisTech à Palaiseau et les étudiants ont été hébergés dans des chambres mises à leur disposition par l’École polytechnique. C’est en effet une autre caractéristique de l’Institut, que d’offrir un environnement qui va favoriser la réussite en déchargeant les jeunes des contraintes matérielles, telle que celle du logement ou du transport.

Un point important pour Nourdine par exemple, qui peut ainsi se consacrer entièrement à ses études sans perdre un temps précieux dans les transports en commun. En septembre dernier, les étudiants des deux premières promotions de l’Institut Villebon - Georges Charpak ont fait leur rentrée universitaire dans des locaux rénovés que l’Université Paris-Sud met à leur disposition.

C’est sous un beau soleil et avec une belle énergie, que ces jeunes ont pu faire découvrir leur nouveau cadre de travail à Geneviève Fioraso, secrétaire d’État en charge de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, accompagnée par les présidents des établissements fondateurs. Comme l’a souligné Geneviève Fioraso « Cet institut, véritable laboratoire de recherche pédagogique, a su allier mixité sociale et excellence pour tous, formation académique, acquisition de compétences et développement personnel, ouverture au monde socio-professionnel. C’est un exemple dont les bonnes pratiques méritent d’être davantage diffusées. »


L’inauguration des locaux de l’Institut Villebon – Georges Charpak, s’est déroulée en présence de Madame la Ministre Geneviève Fioraso, Secrétaire d’Etat à l’Enseignement Supérieur et à la Recherche ainsi que de Jacques Bittoun, Président de l’Université Paris-Sud, Président de l’Institut Villebon - Georges Charpak, Frédéric Dardel, Président de l’Université Paris Descartes, Jean-Philippe Vanot, Président de ParisTech, Denis Ranque, Président de la Fondation ParisTech et Dominique Vernay, Président de la FCS Campus Paris-Saclay. © M. LECOMPT / UPSud

Contact : Bénédicte Humbert – Directrice de l’Institut Villebon - Georges Charpakcontact @ villebon-charpak.fr – Site : www.villebon-charpak.fr

Dernière modification le 13 octobre 2014