Journée des Fondations : zoom sur la Fondation Paris-Sud Université

Par Gaëlle Degrez et Emilia Robin / Publié le 1er octobre 2018

Ce 1er octobre 2018, le Centre Français des Fonds et Fondations propose aux fonds et fondations de participer à la Journée européenne des Fondations en France.

Cette Journée organisée dans près de 24 pays a pour objet de faire connaître et reconnaître l’engagement des fondations en faveur de l’intérêt général, l'extraordinaire richesse et la variété de ce secteur ainsi que le rôle et le poids économique qu’il représente dans chaque pays participant.

Pourquoi une Fondation ? quelles en sont les principales missions ? Nous avons posé la question à Catherine Barrié, Directrice de la Fondation Paris-Sud Université.

Pouvez-vous nous présenter la Fondation Paris-Sud Université ?

La Fondation Paris-Sud Université a été créée en 2011 pour soutenir des programmes novateurs de recherche, d’enseignement et de développement de l’Université Paris-Sud à  travers le mécénat. Aux deux membres fondateurs de la Fondation, EDF et la Société Générale, il faut ajouter les différents mécènes qui soutiennent nos chaires.

Dès sa création en effet, la Fondation a encouragé le développement de chaires universitaires. Celles-ci peuvent être tournées vers la recherche, la formation la médiation scientifique ou encore les applications industrielles. La Fondation accompagne actuellement quatre chaires : la chaire européenne de l’Immatériel (Ahmed Bounfour), la chaire Droit de l’espace et des télécommunications (Philippe Achilleas), la Physique autrement (Julien Bobroff) et La cuisine du futur (Raphaël Haumont, en partenariat avec Thierry Marx).

Ces chaires contribuent au rayonnement scientifique de l’Université Paris-Sud, mais elles se veulent également un lieu de rencontre et de coopération entre chercheurs, étudiants, acteurs sociaux et économiques, pour apporter des réponses concrètes aux enjeux de demain.

Vous avez pris la direction de la Fondation en mai 2018. Quelle est votre feuille de route?

Lorsque la Présidente Sylvie Retailleau me l’a proposée, j’ai été immédiatement séduite par le formidable challenge à relever.  Je suis en effet convaincue que les fondations ont un rôle  Important à jouer pour être une interface, le lieu d’une rencontre de la société, du monde socio-économique avec la richesse scientifique, humaine et sociétale de l’Université.

Avec une nouvelle équipe et de nouveaux locaux, la Fondation prend un nouveau départ, autour de trois axes.

Tout d’abord, continuer à soutenir et développer les chaires universitaires. Programmes structurants sur plusieurs années, elles sont portées par un chercheur ou une chercheuse, qui développe des  travaux et des projets financés par des conventions de mécénat avec des entreprises privées ou des structures publiques. La Fondation se tient à la disposition des chercheuses et chercheurs de l’Université pour accompagner leurs projets.

Notre deuxième axe est le soutien à un ensemble de projets bénéficiant à toute la communauté universitaire En 2017-2018, 10 projets avaient ainsi été identifiés et ouverts à la collecte de dons envers le grand public. Trois domaines avaient été privilégiés : la médiation scientifique (réaménagement des serres pédagogiques, festival de robotique de Cachan, développement du musée Sciences ACO), la réussite étudiante (bourses égalité des chances, innovation pédagogique, accompagnement du handicap, projet Boussole pour les étudiants de Pharmacie), l’ouverture de l’Université à la société (entrepreneuriat étudiant, réseau des alumni, conférences sur des sujets de société). Pour 2018-2019, nous avons retenu trois priorités : l’égalité des chances, l’innovation pédagogique et un cadre de vie durable. Une nouvelle campagne de dons sera lancée cet hiver, autour de projets actuellement en cours de définition.

En troisième lieu, nous allons concentrer nos efforts sur l’accroissement de la visibilité de la Fondation. Il faut faire connaître la Fondation Paris-Sud Université auprès de notre communauté universitaire, personnels et étudiants, qui souvent ignore ce que la Fondation peut lui apporter : veille sur les appels à projets pour obtenir des financements privés, accompagnement dans la recherche de mécènes, hébergement d’une chaire, outil de collecte de dons, etc.

De manière complémentaire, nous allons développer une stratégie de collecte envers les entreprises et les particuliers. Les donateurs se tournent souvent vers les actions de solidarité, le patrimoine ou la culture, plus rarement vers les établissements d’enseignement supérieur.

Ce sont évidemment des actions de fond qui s’inscrivent dans le temps long, et qu’il faut penser en lien avec la création de l’Université Paris-Saclay au 1er janvier 2020.

Dans ce contexte, nous avons à cœur d’arriver avec notre Fondation qui soit une structure au service de la communauté, redynamisée, efficiente et bénéficiant d’une très bonne visibilité en externe comme en interne.

Quelles sont les principales actions que vous avez développées depuis votre arrivée ?

Il s’est d’abord agi de constituer une équipe, ce qui n’est pas entièrement abouti aujourd’hui, et de mettre en route les nouveaux locaux dédiés à la structure, visibles et proches de la Présidence.

En moins de quatre mois, nous avons relancé entièrement la communication digitale. Nous sommes présents quotidiennement sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) avec trois priorités : informer sur la Fondation, mettre en valeur les initiatives de l’Université Paris-Sud correspondant à nos axes prioritaires, informer la communauté sur les appels à projets et les financements existants.

Nous sommes également en train d’élaborer de nouveaux supports présentant nos activités et d’améliorer notre site Web pour rendre plus visibles les actions que nous soutenons.

Parallèlement à ces actions visibles, un gros travail administratif, juridique et financier est en cours, favorisant une activité transparente et rigoureuse.

Par ailleurs, grâce aux dons collectés par notre levée de fonds, quatre bourses Egalité des chances seront attribuées mi-octobre par la DEVE, en lien avec la direction des relations internationales. Les quatre lauréats seront impliqués dans nos activités en tant qu'ambassadeurs de la Fondation, et contribueront à resserrer les liens entre la Fondation et la communauté étudiante.

Côté évènement, nous venons d’organiser la première soirée des donateurs de la Fondation. Cette rencontre qui était une grande première a été une réussite, aux dire des particuliers qui y ont participé..

Depuis ma prise de fonction, je multiplie les contacts pour favoriser le développement attendu et pour ancrer cdes développements à venir.

Enfin nous venons de lancer un certain nombre de projets. Nous souhaitons par exemple développer un réseau des anciens personnels de l’Université Paris-Sud. Nous poursuivons la veille autour des appels à projets des autres Fondations pour accroitre nos partenariats et inciter notre communauté à répondre à ces différents appels. Nous allons également participer à une soirée de remerciement des entreprises partenaires de notre Université. Enfin, nous allons bientôt être au cœur d’un nouvel évènement inédit. Je ne vous en dis pas plus pour ménager l’effet de surprise.

Dernière modification le 1 octobre 2018