De nouveaux murs pour le centre français d'innovation culinaire

Publié le 2 mai 2018

C’est à l’ouverture du 3e workshop « Cuisine du future » qu’a été annoncé le prochain déménagement du Centre français d’innovation culinaire.


© M. LECOMPT / UPSUD

Le 3e workshop organisé par la chaire « Cuisine du futur », avait pour thématique « Valeur(s) d’un produit ? ». Quelles valeurs ? Nutritionnelles, émotionnelles, mais aussi écologiques, économiques, sociales ? Ce sont à toutes ces questions que les intervenants de cette demi-journée ont apporté des éléments de réponse.

Cécile Poigant, consultante experte en tendances, à travers « Food Future » a présenté quatre thèmes principaux de l’alimentation de demain sous la forme de différents chemins à explorer. Tania Pacheff, diététicienne-nutritionniste, a abordé le thème « Alimentation et émotions » en fonction des appréhensions de chacun, liées à l’éducation, les centres d’intérêts et les émotions. Lydiane Nabec, professeur de marketing à l’Université Paris-Sud, a mis en perspective l’enjeu majeur que l’étiquetage nutritionnel des produits agroalimentaires porte pour les pouvoirs publics, afin d’améliorer les comportements alimentaires des consommateurs. Puis Raphaël Haumont, enseignant-chercheur à l’Université Paris-Sud, responsable de la Chaire « Cuisine du futur » a décrypté à travers des expériences les symboles, les valeurs et les codes qui accompagnent notre alimentation. Thierry Marx, Chef exécutif Sur Mesure Mandarin Oriental Paris, a témoigné au cours de ces démonstrations des valeurs que transmet la gastronomie, ainsi que les valeurs humaines et sociales du métier de restaurateur. Cette session s’est clôturée par la présentation sous forme de flash-poster, des projets des étudiants de la promotion 2018 de L3 « Gastronomie moléculaire » : pique-nique jetable, texture innovante de fruit, cristallisation du chocolat, gels complexes, cryoconcentation et « blanchir les jaunes ».

Comme l’illustre ce dernier workshop, la chaire « Cuisine du futur », adossée au Centre français d’innovation culinaire (CFIC), ouvre un lieu de réflexion sur l’évolution de la cuisine de demain. En déménageant du bâtiment 460 au bâtiment 204 sur le campus d’Orsay de l’Université Paris-Sud, le CFIC s’installera à proximité immédiate de la MISS (1) et du Proto (2), il sera donc au cœur de la médiation et de l’innovation.

L’objectif de cette nouvelle localisation sera de renforcer les actions déjà menées, de les intensifier et de favoriser de nouveau partenariats. Ce développement s’inscrira dans le domaine de la recherche, à travers notamment la chaire « cuisine du future » et des partenariats industriels, mais aussi de la formation à la recherche par l’encadrement d’étudiants et prochainement de thèses Cifre (Conventions Industrielles de Formation par la Recherche), par les cours de gastronomie moléculaire en Licence, en DU ainsi qu’auprès des scolaires en lien étroit avec la MISS.

Les travaux du futur site du CFIC devrait débuter prochainement pour une installation prévue fin 2018 ou début 2019.

Notes :

1. MISS : Maison d’Initiation et de Sensibilisation aux Sciences, dont la vocation du lieu est d’établir des contacts directs entre chercheurs et élèves âgés de 8 à 14 ans accompagnés de leurs enseignants.
2. Proto 204 : lieu collaboratif ouvert dédiée à l’innovation, la création et le partage avec les communautés innovantes. Accélérateur de communautés, il connecte la chaine d’innovateurs qui implémentent le futur de Paris-Saclay.

Dernière modification le 2 mai 2018