Une sculpture pleine de panache

Il attire les curieux et les photographes amateurs ! Trônant à deux mètres du sol, un écureuil géant a pris ses quartiers face au bâtiment de la présidence de l’Université Paris-Sud à l’entrée du campus d’Orsay.

Ce rongeur est l’œuvre du sculpteur Baptiste Hubert, élagueur de formation. Usant de tout un éventail de tronçonneuses aux lames diverses, l’artiste a travaillé une journée durant afin de donner corps à cet animal emblématique du parc de Launay à partir d’un chicot de chêne (reste sur pied du tronc d’un arbre abattu).

 " Je pars d'un morceau de bois brut et je lui donne vie. Je lie les noeuds du bois, je regarde la couleur, l'écorce..et là..je sais ce que je vais réaliser! " explique Baptiste Hubert.

Le sculpteur Baptiste Hubert en pleine création © M. LECOMPT / UPSUD

 

Présentant une cime asséchée, le chêne avait dû être démonté l’hiver dernier afin d’écarter tout risque de chute sur le cheminement piéton et la route à proximité. Soumis au vote des enfants du centre aéré du Cesfo, le sciuridé a été baptisé Hector.

Contact : Céline Riauté – Service environnement et paysages – celine.riaute@u-psud.fr

Cet article est publié dans le Numéro 8 de l’Échappée Verte, le journal de Service Environnement et Paysages, téléchargeable sur la page du jardin botanique de Launay, jardin universitaire.

Dernière modification le 19 juillet 2017