Première pierre d'un regroupement scientifique autour de la physique et de l’accueil de visiteurs internationaux

Par Cécile Pérol / Publié le 26 juin 2017

Un nouveau bâtiment accueillera deux laboratoires de physique : Fluides, automatique et systèmes thermiques (Université Paris-Sud/CNRS) et Physique théorique et modèles statistiques (Université Paris-Sud/CNRS) ainsi que l'Institut Pascal (porté par l’Université Paris-Saclay, l’Université Paris-Sud, le CNRS et le CEA), futur centre d'accueil de visiteurs internationaux, va être construit sur le plateau de Saclay. La première pierre a été posée ce vendredi 23 juin 2017.


Sylvie Retailleau, présidente de l'Université Paris-Sud, lors de sa prise de parole à l'occasion de la pose de la première pierre du bâtiment. © M. LECOMPT / UPSUD

Son ouverture est prévue en 2018. Le nouveau bâtiment, qui regroupera deux laboratoires de recherche et un centre d’accueil de visiteurs internationaux, s'intègre au projet du Centre de Physique Matière et Rayonnement porté par l’Université Paris-Sud et le CNRS. Cet ensemble scientifique et immobilier de physique moléculaire et physique de la matière condensée comprendra à terme cinq laboratoires, l'Institut Pascal, ainsi qu’un futur bâtiment d’enseignement de la physique, tous situés au cœur du Campus urbain Paris-Saclay.

Localisé dans le quartier du Belvédère de la zone d’aménagement de Moulin, à Orsay, entre espace urbain et espace forestier, ce futur bâtiment, conçu par le cabinet d’architecture Brenac & Gonzalez, se veut être une transition entre ces deux espaces. En forme de trapèze évidé, le bâtiment se développe autour de deux cours intérieures et d’un grand hall. Les trois entités réunies y fonctionnent de manière autonome. Les façades proposent une architecture tramée à travers une ossature métallique verticale pour répondre à la forêt qui leur fait face.

Ce nouveau bâtiment réunira les équipes :

  • du laboratoire Fluides, automatique et systèmes thermiques (Université Paris-Sud / CNRS), soit une cinquantaine de personnes qui travaillent dans les domaines de l’hydrodynamique, des transferts  thermiques, de la mécanique des matériaux et de la physique des milieux dispersés, 
  • du Laboratoire Physique théorique et modèles statistiques (Université Paris-Sud / CNRS), dont les membres mènent des recherches en physique statistique, à la fois dans ses applications au cœur de la physique mais aussi dans ses ouvertures vers d’autres disciplines, notamment la biologie et l’informatique.


L'état actuel du chantier au mois de juin 2017. © M. LECOMPT / UPSUD

Au sein de ce bâtiment, l’Institut Pascal répondra au besoin d’une structure dédiée aux rencontres et échanges entre scientifiques de différents domaines autour de programmes thématiques qui couvriront un  large spectre de disciplines scientifiques. Lieu d’effervescence intellectuelle, il proposera des espaces conviviaux et des salles de réunion, permettant ainsi des collaborations suivies à l’échelle du territoire, mais également aux niveaux national et international.

La première pierre de ce bâtiment a été posée en présence de :

  • Sylvie Retailleau, Présidente de l’Université Paris-Sud, 
  • Josiane Chevalier, Préfète de l’Essonne, 
  • Valérie Pécresse, Présidente du Conseil régional d’Ile-de-France, 
  • Philippe Van de Maele, Directeur général de l’EPA Paris-Saclay,
  • David Ros, Maire d’Orsay,
  • Michel Bournat, Président de la Communauté Paris-Saclay, Maire de Gif-sur Yvette,
  • Alain Fuchs, Président du CNRS,
  • Vincent Berger, Directeur de la Recherche fondamentale au CEA
  • Gilles Bloch, Président de l’Université Paris-Saclay,
  • Christine Paulin, Doyen de la Faculté des Sciences d’Orsay,
  • Marc Rabaud, Directeur du FAST - Fluides, automatique et systèmes thermiques,
  • Emmanuel Trizac, Directeur du LPTMS - Laboratoire physique théorique et modèles statistiques,
  • Denis Ullmo, Responsable du projet de l’Institut Pascal,
  • Xavier Gonzalez, Architecte,

ou de leur représentant.

Dernière modification le 26 juin 2017