Inauguration du carrefour solidaire

Par Cécile Pérol et Anaïs Vergnolle / Publié le 16 novembre 2017

L’Université Paris-Sud est fortement engagée dans les actions de Développement Durable et de Responsabilité Sociétale (DD&RS). Ce mardi 14 novembre, l’Université Paris-Sud a inauguré le carrefour solidaire, qui regroupe plusieurs actions et structures d'aides aux personnes en situation de précarité.

En inaugurant ce carrefour solidaire, l’Université Paris-Sud donne de la visibilité à ce pôle géographique qui regroupe, à ce jour, le garage solidaire, l’association Solicycle, l’épicerie solidaire Agoraé et une permanence du secours populaire. Un graff, réalisé par l’artiste Fansack membre du collectif Kosmopolite, a également été dévoilé à cette occasion, il donne ainsi une identité à ce lieu.


L'artiste Fansack en train de signer son graf. © M. LECOMPT / UPSUD

Le Garage solidaire


© M. LECOMPT / UPSUD

Dans le cadre d’un partenariat, l’Université Paris-Sud met à disposition de l’association Essonne Mobilités son garage et tout son équipement, afin de permettre la réalisation d’un chantier d’insertion. En effet, le garage solidaire forme des salariés aux connaissances et compétences techniques de la mécanique automobile. Ces derniers sont également accompagnés pour l’acquisition de compétences transversales leur permettant d’atteindre un objectif d’insertion. En échange, une journée par semaine, tous les étudiants et personnels pourront venir entretenir leurs véhicules et participer à des ateliers d’auto-réparation. Ils seront accompagnés par les différents mécaniciens et techniciens du garage. L’organisation sera commune avec l’association Solicycle. Cela concerne donc les vélos, les scooters et les automobiles.

L’association s’engage également à s’occuper gratuitement de l’entretien de la flotte automobile thermique résiduelle de l’université. L’université a d’ailleurs comme projet de remplacer la majeure partie de sa flotte automobile par des véhicules électriques.

L’Association Solicycle


© M. LECOMPT / UPSUD

En septembre 2016, Solicycle a ouvert une activité d’entretien, de location et de réparation de vélos sur le campus d’Orsay. Elle propose aux étudiants et aux personnels de l’Université Paris-Sud un service de location ou d’achat de vélos recyclés à petits prix. C’est aussi un lieu pour apprendre à réparer son vélo grâce aux outils et pièces détachées de l’atelier et aux conseils des mécaniciens en cours de professionnalisation.

Ces ateliers forment des personnes éloignées de l’emploi à la mécanique cycle et les accompagnent socialement et professionnellement.

L’épicerie solidaire Agoraé

L’université Paris-Sud souhaite garantir à ses étudiants les meilleures conditions d’études possibles. Elle a conscience que certains de ses étudiants ont des moyens extrêmement limités. Ils sont dans des situations sociales très difficiles, à tel point que les systèmes d’aide habituels sont inefficaces. Face à ces problèmes, elle a mis en place un certain nombre d’actions notamment des aides fournies par le CROUS en matière d’hébergement. Mais certains étudiants ont un « reste à manger » très faible. C’est pourquoi l’épicerie solidaire Agoraé a été mise en place. Il s’agit une initiative nationale soutenue par le syndicat étudiant La Fage. L’Agoraé est gérée par les étudiants bénévoles et des salariés en service civique. Elle fonctionne avec des donateurs tels qu’Emmaüs ou les commerces environnants, qui fournissent des stocks alimentaires. Elle est accessible aux étudiants qui ont un reste à manger entre 3€ et 7€ par jour.

Le Secours populaire

Certaines personnes sont dans une situation telle qu’elles ont un « reste à manger » inférieur à 3€. Le Secours populaire a donc proposé d’installer un local sur le campus d’Orsay, afin de procurer gratuitement des vêtements et de l’alimentation aux étudiants et aux personnels dans le besoin. L’antenne est située à côté de l’épicerie solidaire Agoraé (bâtiment 308). Les deux structures peuvent ainsi fonctionner en parallèle et en bonne entente.

Ce sont les assistantes sociales du CROUS qui dirigent les étudiants vers l’Agoraé ou le Secours populaire en fonction de leur situation et de leurs besoins.

Crèche parentale Trot’menu

Le carrefour solidaire est amené à se développer autour de nouvelles actions et structures. Ainsi une crèche parentale, Trot’menu, devrait voir le jour sur le campus d’Orsay. Installée pour le moment à Orsay, cette crèche souhaite avoir des locaux plus grands afin d’accueillir plus d’enfants. L’université a donc proposé de mettre à disposition des locaux sur le campus d’Orsay afin que les personnels puissent bénéficier de places pour leurs enfants. Cette structure s’organise sur la base du volontariat puisque les parents des enfants accueillis s’engagent à participer au fonctionnement de la crèche.

Elle devrait s’installer à la rentrée 2018 au bâtiment 351 et proposera jusqu’à 25 lits, dont la plupart sera réservée aux enfants des personnels de l’université.

Fresque Street art

Afin d’identifier ce carrefour solidaire et d’orner les murs du garage, un graff a été réalisé par l’artiste Fansack du collectif Kosmopolite. Fansack est un jeune artiste de l'art urbain. Dès 2003 il commence à peindre dans les rues de nombreuses villes de chine. En 2008, il arrive en France pour continuer ses études d’art plastique et rencontrer les artistes français. Son travail est imprégné́ de la culture orientale. Les thèmes de ses œuvres sont la nature humaine, la religion orientale, la philosophie orientale. Il est régulièrement exposé à Paris et en Asie.
Pour la fresque du carrefour solidaire, l’artiste part du vélo comme moyen de transport universel. Il propose une passerelle entre la France et la Chine, avec des cyclistes inconnus aux côtés de scientifiques qui ont marqué l’Université Paris-Sud (notamment les médaillés Fields, les Prix Nobel, Irène et Frédérique Joliot Curie etc.). Ce graff illustre aussi la thématique de l'égalité.
La fresque a été financée par l’Université Paris-Sud et Essonne Mobilités.

 

La Fondation Paris-Sud Université était présente au Carrefour solidaire pour présenter deux opérations de levées de fonds qui lui tiennent à cœur. La première a pour mission de rendre le campus toujours plus accessible pour les personnes en situation de handicap. La seconde souhaite faciliter l’intégration d’étudiants de tous horizons grâce à un programme de bourses sociales et solidaires complémentaires de celles du CROUS.

Dernière modification le 16 novembre 2017