Extension et réhabilitation du Laboratoire Aimé Cotton

Par Marie Beuneu / Publié le 21 mai 2015

Le Laboratoire Aimé Cotton, unité mixte de recherche Université Paris-Sud – CNRS – ENS Cachan, fait l’objet dans le cadre du Plan Campus d’une opération de réhabilitation et d’extension. A l’issue d’un concours d’architecture, le groupement mené par le mandataire Gaëlle Péneau Architectes Associés (GPAA)[1]  a été sélectionné pour mener à bien ce projet, situé au cœur de la zone d’aménagement concerté du Moulon, aménagée par l’Etablissement public Paris-Saclay.

Fondé en 1927 et installé sur le plateau de Saclay depuis 1967, le Laboratoire Aimé Cotton (LAC) axe ses recherches sur la physique atomique et moléculaire, l’optique, les lasers, les agrégats, la nanophysique, les interfaces (astrophysique, chimie, biologie). Il regroupe 110 personnes.

Aujourd’hui, les locaux du laboratoire sont vieillissants et le développement actuel de ses activités nécessite une plus grande capacité d’accueil. Le projet prévoit donc d’augmenter les surfaces du bâtiment avec un étage supplémentaire, d’offrir aux chercheurs les meilleures conditions pour une recherche de pointe avec des salles d’expérience conformes aux normes d’accueil d’équipements modernes, d’améliorer son accessibilité,  et d’intégrer une démarche de qualité environnementale.

« Au-delà du projet de réhabilitation et d’extension, les enjeux se situent également au niveau du campus », explique Jean-François Roch, directeur du LAC. « Le bâtiment est installé dans un environnement agréable, mais les questions de logement et de transports sont difficiles, en particulier lorsqu’on accueille des étudiants ou des visiteurs étrangers. Le LAC est intégré au développement d’un vrai campus, avec des résidences universitaires, des lieux d’accueil. C’est une belle opportunité pour le laboratoire, et nous attendons beaucoup des plans d’aménagement. »

Pour conserver le lien du bâtiment avec ses voisins, l’agence GPAA s’est attachée à valoriser l’architecture et les façades actuelles, comme un lieu de mémoire de la recherche du plateau de Saclay. L’étage supplémentaire se lie à cet existant historique en reprenant le rythme des façades. Il sera recouvert d’un bardage en aluminium satiné qui reflète le paysage. « Par ces jeux de réflexion », souligne Gaëlle Péneau, architecte, « le matériau valorise l’insertion du laboratoire dans la lisière boisée et donne l’image d’un dernier niveau flottant et aérien ». Une nouvelle annexe abritant les ateliers de mécanique et d’électronique sera créée à l’est ; également recouverte de bardage en aluminium, elle fera le lien avec le bâtiment principal.

Les travaux de réhabilitation et d’extension du Laboratoire Aimé Cotton auront lieu en site occupé, pour permettre la poursuite des activités de recherche. La livraison est prévue en 2019.

 

Le projet de réhabilitation du Laboratoire Aimé Cotton s’intègre dans le Centre de Physique Matière et Rayonnement. Lieu majeur de physique moléculaire et physique de la matière condensée (solide et fluide) de l’Université Paris-Saclay. Cet ensemble, relevant du Plan Campus, regroupe quatre laboratoires, un bâtiment d’enseignement et un futur centre d’accueil de chercheurs internationaux et d’organisation de séminaires. Plus largement, il s’intègre dans le développement actuel du Campus Paris-Saclay.

 

[1] Le groupement se compose de : GPAA – Gaëlle Peneau Architectes Associés (mandataire), CET INGENIERIE, VPEAS, ALTERNATIVE, C/P/R

Dernière modification le 21 mai 2015

Laboratoire Aimé Cotton

Vue du Laboratoire Aimé Cotton depuis la rue du Belvédère © GPAAVue du Laboratoire Aimé Cotton depuis l'est © GPAAEntrée principale du Laboratoire Aimé Cotton © GPAAEntrée principale du Laboratoire Aimé Cotton © GPAALaboratoire Aimé Cotton actuel © Alticlic pour UPSud