Nous sommes Charlie : le mot du président de l'Université Paris-Sud

Par Jacques Bittoun - Président de l'Université Paris-Sud / Publié le 8 janvier 2015

La déclaration du président de l'Université Paris-Sud, Jacques Bittoun, suite à l'attentat commis mercredi 7 janvier au siège du journal Charlie Hebdo.

 

"De réunion en réunion, je n’ai appris que tard hier l’abominable attentat de mercredi matin. Je suis triste et je n’ai pas envie de parler de ceux qui ont fait ça ; l’inversion des valeurs est telle qu’on leur rendrait hommage en voulant les honnir. Je veux rendre hommage à ceux qui les auraient anéantis par le rire et qui ne sont plus là pour le faire. Toute ma jeunesse, j’ai lu assidument leurs textes et dessins de Hara-kiri à Charlie Hebdo. Moi qui regrette la disparition de Bernier et Cavanna, leurs fondateurs, je suis presque heureux qu’ils ne soient plus là pour voir ça.

Au-delà d’artistes de génie, c’est le rire que l’on a assassiné. Le rire le plus noble : celui qui est pleinement conscient du tragique de ses sujets, le rire pour ne pas pleurer. Comme j’aimerais qu’ils soient encore là pour nous empêcher d’en pleurer ce soir.

L’Université, domaine où l’intelligence est honorée, doit s’associer à tous les hommages et c’est pourquoi je vous demande, personnels et étudiants de l’Université Paris-Sud, quelles que soient votre origine, vos croyances, votre religion, de vous associer jeudi 8 janvier à 12h00 à la minute de recueillement demandée par le Président de la République. Toute dérisoire qu’elle soit au regard de la perte, elle marquera notre engagement à défendre la Liberté que défendaient pour nous ceux qui en sont morts mercredi matin."

Dernière modification le 8 janvier 2015