Un pôle d'excellence pour les mathématiques

Par Gaëlle Degrez / Publié le 18 septembre 2015

Jeudi 17 septembre 2015, une cérémonie était organisée pour célébrer la pose de la première pierre du futur Institut de mathématique d’Orsay. A l'horizon 2016, ce bâtiment réunira les équipes de recherche et d’enseignement constituant le département de mathématiques de la Faculté des sciences de l’Université Paris-Sud.


La pose de la première pierre. © M. LECOMPT / UPSud

La France, avec 12 médailles Fields sur les 56 décernées depuis 1936, montre l’excellence de notre pays dans le domaine des mathématiques. Avec quatre médailles, le laboratoire de mathématiques d’Orsay (LMO- UPSud/CNRS) occupe une position de leader. C’est un des pôles majeurs de recherche en mathématique au niveau mondial. A l’étroit depuis de nombreuses années, il souhaitait regrouper toutes ses activités de recherche et d’enseignement, actuellement dispersées sur trois sites, en un lieu unique. Ce vœu est en passe d’être réalisé avec la construction d’un Institut des Mathématiques au sud des bâtiments 301 et 349, sur un ancien terrain de football. « C’est beaucoup d'émotion pour les mathématiciens d'Orsay que cette première pierre de notre futur institut. Nous l'attendons depuis longtemps, pour travailler enfin tous ensemble dans un lieu unique et non plus sur 3 bâtiments différents, pour mieux accueillir nos collègues, nos visiteurs, nos étudiants. » s'est réjouit Elizabeth Gassiat, Directrice du Laboratoire de Mathématique d'Orsay avant de poursuivre : « Le projet qui se concrétise aujourd'hui s'inscrit dans la continuité d'une histoire, qui a démarré dans les années 60. Les mathématiciens d'Orsay avaient alors choisi le singulier. Au fronton du Bâtiment 425 nos illustres fondateurs avaient inscrit mathématique au singulier, et c'est ce singulier que nous repris dans l'institut de mathématique d'Orsay, gravé sur sur la plaque de la première pierre. Il manifeste l'unité mathématique, qui est une des forces de notre département. Nous savons que les dialogues scientifiques entre domaines différents jouent un rôle crucial. »

Livraison prévue pour 2016

Le cabinet d’architecture Jean Guervilly a été retenu en 2011 pour réaliser ce bâtiment. D’environ 13 000 m2, il s’organisera sur quatre niveaux, articulés autour d’un jardin intérieur et de patios. A proximité de l’Yvette, il jouira d’un cadre boisé. Les 300 membres du Laboratoire de Mathématique d’Orsay (Université Paris-Sud/CNRS), la Fondation Jacques Hadamard et la bibliothèque Hadamard, et une partie des enseignements seront ainsi regroupés. Ce nouvel institut permettra d’améliorer la qualité de vie des enseignants et des étudiants en limitant les déplacements, de favoriser les synergies et les mutualisations de moyens et d’offrir des espaces d’accueil pour les visiteurs extérieurs. Les travaux pour ce projet ont débuté en décembre 2014. La livraison du bâtiment est prévue pour 2016. Le financement du bâtiment s’inscrit dans le cadre du Contrat de Plan Etat Région 2007-2013, à hauteur de 35 M€ (Etat : 28 M€ ; Région IdF : 6 M€ ; CG91 : 1 M€).

Actuellement, 240 000 m2 de construction ou de rénovation de bâtiments sont prévus ou lancés sur les différents campus de l’Université Paris-Sud touchant de nombreuses  disciplines majeures de l’établissement. L’Institut de mathématique d’Orsay, s’inscrit dans cette dynamique, au sein de l’Université Paris-Saclay. « Pour la petite histoire encore, nous avons choisi pour notre nouveau Bâtiment le numéro 307, qui est un nombre premier. La grande histoire des mathématiciens d'Orsay, nous la continuerons dans ce lieu. » a conclu sous les applaudissements de la communauté rassemblée, l'heureuse directrice du futur Institut.

Le Laboratoire de mathématiques d’Orsay, un creuset d'excellence

A la fin des années 50, une poignée de mathématiciens décide de quitter les locaux devenus trop étroits de la Faculté  des Sciences de Paris pour rejoindre leurs collègues physiciens installés sur le tout nouveau campus d’Orsay encore en plein chantier. Les professeurs Delange, Deny, Lesieur, Malgrange, Kahane, Malliavin, Néron, Cerf, Poitou et quelques autres font figure de pionniers et jettent les bases d’un édifice qui va se révéler extrêmement solide.

C’est en 1963 qu’ils s’installent au bâtiment 425. Celui-ci sera successivement agrandi, puis surélevé et enfin gagnera quelques annexes dans les locaux voisins. Les années 70 – 80 voient la création des cinq équipes de recherche qui structurent encore aujourd’hui le Laboratoire de mathématiques d’Orsay :
 - l’arithmétique et la géométrie algébrique,
 - probabilité et statistiques,
 - analyse numérique et équations aux dérivées partielles,
 - analyse harmonique,
- topologie et systèmes dynamiques.

Cette structuration en équipes représente une commodité administrative et non un cloisonnement scientifique. L’une des forces du département est son unité et les dialogues scientifiques entre domaines différents y jouent un rôle crucial. Les effectifs importants – environ 220 membres permanents et une centaine de doctorants – ne constituent pas un obstacle à une atmosphère de travail conviviale. Les membres présents ou passés du département se plaisent souvent à souligner que leurs recherches ont été favorisées par le climat de bonne entente qui règne et l’ouverture dans les échanges scientifiques qu’il permet.

 

Dernière modification le 14 octobre 2015

Pose de la première pierre de l'Institut de Mathématique