Chaire européenne de l’immatériel avec la Caisse des Dépôts

Par Cécile Pérol / Publié le 19 mai 2015

L’Université Paris-Sud et la Caisse des Dépôts ont signé une convention autour de la Chaire européenne de l’immatériel.


Signature de la convention de partenariat. © M. LECOMPT / UPSud

Jacques Bittoun, Président de l’Université Paris-Sud, Ludovic Valadier, Responsable du département « Économie de la connaissance » de la Direction des investissements et du développement local de la Caisse des Dépôts, Eric Henriet, Président de la Fondation Paris-Sud Université et Ahmed Bounfour, titulaire et coordinateur de la Chaire européenne de l’immatériel, ont signé une convention de partenariat qui concrétise l’entrée de la Chaire européenne de l’immatériel dans les chaires portées par la Fondation Paris-Sud Université.
Cette chaire européenne, inaugurée en 2008, entre ainsi dans une nouvelle phase de développement.

La Chaire européenne de l’immatériel vise à contribuer à la mutualisation des connaissances et au développement des capacités de recherche, par la création d’un espace international d’échange, de formation et de recherche dans le domaine de l’immatériel.

Elle couvre un périmètre allant des actifs de l’innovation aux données en tant qu’actifs numériques. Ses activités sont articulées autour de trois pôles : l’innovation et la propriété intellectuelle, les territoires et le numérique. Elle développe des activités récurrentes, telles que la conférence mondiale IC for Communities, initiée en partenariat avec la Banque Mondiale (bureau de Paris, 2005-2014), un consortium doctoral international et des ateliers thématiques. La chaire développe également l’agenda franco-allemand relatif à l’immatériel, en partenariat avec l’Université de Heidelberg.

Reconnue par les grandes institutions internationales, la Chaire européenne de l’immatériel travaille étroitement avec les experts de la Banque Mondiale, de l’OCDE, de la Banque Européenne d’Investissement et de la Commission Européenne. Elle a également développé des partenariats avec de grandes universités, comme l’Université de Heidelberg en Allemagne ou les Universités de Gakushuin et de Hitotsubashi au Japon et l’Université Fédérale de Rio de Janeiro.

Dernière modification le 19 mai 2015