Faut-il apprendre aux enfants à coder ?

Par Gaëlle Degrez / Publié le 7 juillet 2015

Faut-il former tout le monde à la programmation informatique ? Dans le futur, savoir coder sera peut-être aussi important que de savoir écrire ou de savoir compter. D’où l’idée qui se développe d’un apprentissage de la programmation dès l’école primaire. A l'occasion de la sortie de son ouvrage « Scratch pour les Kids », un manuel d'initiation informatique, nous avons posé la question à Frédéric Pain, enseignant-chercheur à l'Université Paris-Sud.

Qu'est-ce qui vous a incité à publier ce manuel d'initiation informatique pour un jeune public ?

Frédéric Pain. Je suis responsable de l'équipe Imagerie Biophotonique in Vivo au sein du laboratoire Imagerie et Modélisation en Neurobiologie et Cancérologie (IMNC – UPSud/Paris-Diderot/CNRS). Je ne suis donc pas informaticien mais physicien. Mais comme mon domaine de recherche concerne l'instrumentation, je suis naturellement amené à concevoir des programmes pour répondre à nos besoins spécifiques.

Par exemple, pour synchroniser différents éléments de certains instruments, j'utilise Arduino, une carte à microcontrôleur, en fait un petit ordinateur associé à un logiciel multiplateforme, qui permet de piloter et synchroniser facilement des capteurs, des instruments comme des sources lumineuses, des caméras etc…. Cette carte open source est d'ailleurs souvent utilisée pour enseigner la technologie et la programmation aux jeunes à partir du collège, c'est le niveau un peu plus complexe que Scratch. Enfin pour revenir à votre question, j'ai aussi des raisons personnelles qui m'ont incité à publier cet ouvrage parce que j'ai un petit garçon qui a l’âge de s’intéresser à ce genre de chose.

Quand on parle d’apprendre le code, de quoi parle-t-on ?

Le verbe « coder » est en réalité un anglicisme qui vient de coding. En français, on peut dire qu'il s'agit d'apprendre à faire des programmes informatiques. L'intérêt n'est pas que tout le monde devienne programmeur, mais que chacun ait un niveau minimum de connaissance de ces outils. Dans le monde actuel, nous avons besoin de nous réapproprier un minimum les objets qui nous entourent dont beaucoup sont basés sur des programmes. On voit déjà que nos téléphones, nos ordinateurs ont pris une place majeure dans la vie de tous les jours donc soit on les utilise comme des boites noires, assez passivement, soit on essaye de se les approprier, pour pouvoir faire des choses un peu élaborées avec.

Mais est-ce vraiment nécessaire d’apprendre à programmer puisqu’aujourd’hui on peut par exemple gérer un site web justement sans être programmeur ?

C’est amusant votre question parce que Scratch a été développé il y a une dizaine d’années par des enseignants du MIT de Boston justement parce ils s’étaient rendus compte que les nouvelles générations d’étudiants avaient un moins bon niveau de programmation que leurs ainés. Aujourd’hui tous les jeunes savent utiliser un traitement de texte, gérer leur compte Facebook ou faire une recherche sur Google. En revanche presque aucun d’entre eux ne sait faire un petit programme avec une variable et des instructions. Encore une fois je ne dis pas que chacun d’entre nous doit être capable de faire de la programmation informatique poussée mais il me semble qu’en connaître les fondamentaux est devenu nécessaire pour être capable d'agir dans un monde toujours plus numérique.

Quel est l’intérêt d’initier les enfants dès le plus jeune âge ?

Les enfants ont un rapport très naturel et décomplexé avec cet environnement informatique.
Ils ont moins d’appréhension que ne peuvent en avoir des adultes qui n’ont eu aucune formation. Et apprendre à programmer, ce n’est pas seulement acquérir des compétences en informatique, c’est aussi apprendre à structurer sa pensée.

Mais n’est-ce pas justement le rôle des matières fondamentales comme le français ou les mathématiques ?

Bien sûr mais l’un n’exclut pas l’autre. Cet apprentissage est complémentaire de celui des savoirs fondamentaux d’autant plus qu’il apporte un aspect ludique et créatif que les enfants apprécient beaucoup. J’ai animé un des ateliers scientifiques en cours d’expérimentation dans le cadre de la MISS sur le thème de la programmation avec Scratch. Cet atelier s’est déroulé sur une journée avec une classe de CM1 de Saint-Arnoult-en-Yvelines. Le matin, nous avons abordé les éléments de base et l’après-midi nous sommes passés aux applications pratiques, en l’occurrence, la construction d’une station météo.

En réalité, on se rend compte qu’ils sont très rapidement à l’aise avec cet environnement informatique, peut-être pas complètement autonomes, mais en tous cas ils ont très vite compris comment cela fonctionnait. Scratch offre un environnement graphique très intuitif, on glisse les blocs, on les assemble. C’est à la fois simple mais progressif et il est tout à fait possible de réaliser des objets complexes avec, comme cette station météo qu’ils ont pu emporter dans leur classe. C’est aussi l’occasion de faire des maths, de l’étalonnage, de la physique mais d’une autre façon. Le retour que nous ont fait les enfants et leur maitresse a été très positif. Ils ont aussi beaucoup apprécié de travailler sur un mode projet avec des moments de restitution en groupes d’échanges. Ils ont vraiment joué le jeu et une véritable dynamique s’est enclenchée. Confronter ses idées, chercher des solutions à un problème, essayer, échouer, essayer encore et réussir… c'est aussi une initiation à la démarche scientifique.

Dernière modification le 31 août 2015


Cahier d’activités Scratch pour les kids

Le langage Scratch est développé depuis 2003 par le laboratoire Lifelong Kindergarten du MIT. Il a pour but d’apprendre à programmer à tous, et aux enfants en particulier, en créant des animations et des jeux.